Rentrée dans les musées: six temps forts

Large Triptych, 1964, Jean Paul Riopelle, huile sur... (Photo Cathy Carver, fournie par le MNBAQ)

Agrandir

Large Triptych, 1964, Jean Paul Riopelle, huile sur toile, 276,4 cm x 643,7 cm. Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Smithsonian Institution, Washington, DC. Don de Joseph H. Hirshhorn, 1966. © Succession Jean Paul Riopelle/SODRAC (2017).

Photo Cathy Carver, fournie par le MNBAQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rentrée tardive pour les musées cet automne puisque la plupart lanceront leurs nouvelles expositions en octobre, voire en novembre, comme le MAC et son hommage à Leonard Cohen. Ou encore le musée McCord qui exposera en décembre une quarantaine de photos inédites de Gabor& Szilasi.

Mitchell/RiopelleLe Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) proposera, dès le 12 octobre, Mitchell/Riopelle - Un couple dans la démesure, exposition sur les 25 années de vie commune du peintre québécois Jean Paul Riopelle (1923-2002) et de la peintre américaine Joan Mitchell (1925-1992). Un regard sur leur production de 1955 à 1979 avec 60 oeuvres témoignant de leur histoire d'amour... et d'art.

Au MNBAQ (parc des Champs-de-Bataille, Québec), du 12 octobre au 7 janvier.

Il était une fois... le westernLe Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) évoquera le western cet automne avec une première grande exposition multidisciplinaire sur les mythes et les stéréotypes associés au genre, du XIXe siècle à nos jours. Ce regard porté sur les liens du western avec les arts visuels comprendra le déploiement de plus de 400 peintures, sculptures, installations, photos, artéfacts et extraits de films... Une expo produite en collaboration avec le Denver Art Museum, qui la présente jusqu'au 10 septembre.

Au MBAM (1380, rue Sherbrooke Ouest, Montréal), du 14 octobre au 4 février.

Leonard Cohen... (Photo Old Ideas, LLC, fournie par le MACM) - image 2.0

Agrandir

Leonard Cohen

Photo Old Ideas, LLC, fournie par le MACM

Leonard Cohen - Une brèche en toute choseLeonard Cohen - Une brèche en toute chose sera bien sûr l'exposition à ne pas rater cet automne. Le Musée d'art contemporain (MAC) de Montréal y travaillait bien avant la mort du chanteur et poète, le 7 novembre dernier. Durant les 123 jours d'exposition, les visiteurs pourront découvrir 18 oeuvres inédites et le travail d'une quarantaine de créateurs (artistes visuels, cinéastes et musiciens) qui célébreront l'imaginaire et l'héritage de cette icône planétaire. L'exposition sera accompagnée d'activités parallèles.

Au MAC (185, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal), du 9 novembre au 9 avril.

Expo67... revisitée!Le Musée des maîtres et artisans du Québec célèbre les 50 ans d'Expo 67 avec Expo67... revisitée! Imaginer 100 ans de métiers d'art, un déploiement qui réactualise l'héritage de cet événement à travers le travail de 12 artistes. Louise Lemieux Bérubé, Marie-Andrée Côté, Marie-José Gustave, Stéphane Langlois, Michèle Lapointe, François Lauzier, Véronique Louppe, Mathilde Moreau, Dominique Ouzilleau, Arianne Poitras, Alain Salesse et les sculpteurs Viatour-Berthiaume présenteront chacun un triptyque composé d'une oeuvre inspirée d'Expo 67, d'une autre créée pour une hypothétique expo universelle, «Expo 2017», et d'une troisième qui traduit ce qu'ils créeraient pour une «Expo 2067»!

Au MMAQ (615, avenue Sainte-Croix, Montréal), du 10 septembre au 22 octobre.

L'un sur l'autre, 2013, Alexandre David, installation... (Photo Guy L’Heureux, fournie par le Musée d’art contemporain des Laurentides) - image 3.0

Agrandir

L'un sur l'autre, 2013, Alexandre David, installation

Photo Guy L’Heureux, fournie par le Musée d’art contemporain des Laurentides

Alexandre DavidEntre sculpture et architecture, le Musée d'art contemporain des Laurentides innove avec Une place idéale, d'Alexandre David, qui fait partie de la première édition de la série du musée intitulée Trilogie électorale. L'artiste présente un corpus qui traite de l'occupation de l'espace, de sa réorganisation et de sa transformation. Dans le contexte des prochaines élections municipales, il invite le visiteur à expérimenter un espace. Ses structures architecturales forcent à prendre position et à participer en les occupant. Une réflexion sur l'engagement individuel et le bien-être collectif.

Au Musée d'art contemporain des Laurentides (101, place du Curé-Labelle, Saint-Jérôme), du 14 septembre au 5 novembre.

Pierre grise: des outils pour comprendre la villeExposition réalisée par Phyllis Lambert, directrice et fondatrice du Centre canadien d'architecture (CCA), sur les édifices de pierre grise de Montréal étudiés en profondeur du XVIIe au début du XXe siècle, Pierre grise: des outils pour comprendre la ville aborde le rôle de la géologie, de la topographie, des politiques, de la culture et des changements économiques et technologiques dans l'évolution architecturale de la ville au cours des siècles.

Au Centre canadien d'architecture (1920, rue Baile, Montréal), du 13 octobre au 4 février.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer