Fresque: Trump décapite la Statue de la Liberté

À Tijuana, ville frontalière avec la Californie, plusieurs... (PHOTO MARIO VAZQUEZ, AFP)

Agrandir

À Tijuana, ville frontalière avec la Californie, plusieurs fresques caricaturant le républicain sont devenues des attractions touristiques.

PHOTO MARIO VAZQUEZ, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TONATICO

Le mouvement mexicain «Stop Trump» est à l'origine d'une nouvelle fresque dans l'État du Mexique (centre du pays) où l'on voit le candidat à la Maison-Blanche décapiter la Statue de la Liberté.

«Nous sommes des migrants, pas des délinquants», peut-on voir écrit sur la fresque peinte de manière naïve, qui fait trois mètres de haut sur 9 mètres de large, à un carrefour de la ville de Tonatico.

«Je voulais illustrer ce qu'est le monde de souffrance des migrants», a expliqué à l'AFP Luis Sotelo, l'auteur de cette peinture aux couleurs vives, qui participe ainsi à une série d'actions menées par des collectifs mexicains pour dénoncer les projets politiques de Donald Trump en matière d'immigration.

Le magnat new-yorkais a fait de l'immigration l'un des thèmes principaux de sa campagne, qualifiant les Mexicains de violeurs et de criminels et proposant comme solution à l'immigration d'élever un mur le long de la frontière mexicaine.

À Tijuana, ville frontalière avec la Californie, plusieurs fresques caricaturant le républicain sont devenues des attractions touristiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer