Foire d'art contemporain de Saint-Lambert: tomber amoureux de l'art

La grande fête annuelle de l'art contemporain à Saint-Lambert est de retour en... (PHOTO JEAN-MICHEL SEMINARO, FOURNIE PAR LA FAC DE SAINT-LAMBERT)

Agrandir

PHOTO JEAN-MICHEL SEMINARO, FOURNIE PAR LA FAC DE SAINT-LAMBERT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La grande fête annuelle de l'art contemporain à Saint-Lambert est de retour en fin de semaine. Au programme: les oeuvres de 33 artistes, ainsi qu'une création de Sophie Lambert sur des parties de corps de vedettes québécoises!

Parmi les artistes sélectionnés, deux sont représentés par la galerie D'Este: Ludmila Armata, une spécialiste de l'estampe, et le peintre Pierre-Yves Girard, qui présentait le printemps dernier un corpus épatant intitulé La ligne empreinte la courbe.

On retrouve aussi le collectif Les Mêmes-Cacaïstes, formé des artistes Martin Blanchette, Mathieu Deschênes et Xavier Très-Chanceux, qui présentera une performance plutôt déstabilisante samedi et dimanche, de 14h à 16h. Il s'agit d'une expérience en partie picturale se rapprochant du théâtre de l'absurde. Elle sera filmée pour faire partie d'une oeuvre vidéographique au nom inspirant: Concerto pour chair tendre.

«Le but de la FAC, c'est aussi de sensibiliser le public à l'art actuel», explique Debbie Zakaïb, porte-parole de l'événement et grande collectionneuse d'art contemporain.

La Foire d'art contemporain ne présente pas que de la peinture, de la photographie, de la sculpture ou des performances. Il y aura des médiums dits plus classiques, comme la céramique que des artistes comme Laurent Craste et Clint Neufeld ont su rendre contemporaine.

«Le textile, le verre et la broderie reviennent aussi, souligne Debbie Zakaïb. Le dessin de détail également. On touche donc à beaucoup de sortes d'art.»

Par ailleurs, l'artiste Simon Beaudry, qui a remporté la bourse de la FAC en 2013 et quitté, plus tôt cette année, l'agence de pub DentsuBos où il était directeur artistique, est de retour et présentera une oeuvre intitulée Nécropolitique III, qui sera placée à l'extérieur du bâtiment de la foire.

Au nombre des 33 artistes, citons également Karine Payette, qui avait remporté la bourse l'an dernier, Stanley Février, Yannick de Serre, Olivier Roberge et Julie Magnan. Comme chaque année, une bourse de 2000$ sera remise par un jury et le public choisira son coup de coeur.

Moment d'incertitude, de Karine Payette.... (PHOTO KARINE PAYETTE, FOURNIE PAR LA FAC DE SAINT-LAMBERT) - image 2.0

Agrandir

Moment d'incertitude, de Karine Payette.

PHOTO KARINE PAYETTE, FOURNIE PAR LA FAC DE SAINT-LAMBERT

Hier soir, le peintre Pierre Dorion a fait l'objet d'un hommage présenté par Alexandre Taillefer, collectionneur et président du conseil d'administration du Musée d'art contemporain de Montréal. Ce musée avait présenté, en 2012, une grande rétrospective du travail de l'artiste montréalais.

«On a choisi Pierre Dorion, car il marque encore l'histoire de l'art au Québec et a bien des choses à partager avec la relève, dit Debbie Zakaïb. Il présentera quelques oeuvres de différentes époques en collaboration avec la galerie René Blouin.»

Paparazzi, de Sophie Lambert

De son côté, Sophie Lambert exposera une oeuvre intitulée Paparazzi. «Elle a photographié des parties de corps de célébrités, notamment de Stefie Shock, Mitsou et Sophie Lorrain, et elle a fait un montage qu'on va suspendre au plafond, précise Debbie Zakaïb. Les visiteurs seront invités à découvrir à qui appartient tel morceau de peau ou tel membre!»

Les réponses seront données avant la vente de l'oeuvre, à l'occasion d'un encan silencieux.

Des écoliers visiteront la foire aujourd'hui. «Quelque 150 élèves seront au rendez-vous, dit Debbie Zakaïb. Cela leur permet de découvrir les oeuvres, les cartels, les matériaux, etc. Ils retournent ensuite faire des travaux à l'école, et on les revoit avec leurs parents.»

Et puis, la foire de Saint-Lambert, c'est parfois l'occasion d'acheter sa première oeuvre d'art. «Pour bien des gens, c'est souvent une première fois, ils ne sont pas habitués, ils parlent à l'artiste et soudain, ils tombent en amour avec le message de l'artiste, avec sa technique ou son histoire, dit Debbie Zakaïb. C'est très émouvant car, grâce à la présence des artistes, les gens peuvent aller plus loin que de voir simplement l'esthétique des oeuvres.»

_______________________________________________________________________________

6e Foire d'art contemporain de Saint-Lambert (81, rue Hooper). Aujourd'hui, de 16h à 21h; samedi, de 10h à 17h; et dimanche, de 10h à 16h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer