Un Giacometti vendu 101 millions $

Chariot de Giacometti.... (Photo: Reuters)

Agrandir

Chariot de Giacometti.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Une sculpture du Suisse Alberto Giacometti de 1950 s'est vendue mardi près de 101 millions $ aux enchères d'automne de la maison Sotheby's à New York, qui a réalisé la meilleure vente de son histoire.

La vente, au cours de laquelle des Monet, un Modigliani ou encore un Van Gogh étaient également proposés, a rapporté 422 millions $.

La sculpture de Giacometti, baptisée Chariot, était la vedette des ventes d'art moderne, et avait été évaluée par Sotheby's à plus de 100 millions $. Elle a atteint 100,97 millions $.

Elle représente une déesse filiforme debout sur un char aux très grandes roues et symbolise le renouveau de l'après-guerre.

Le record d'une oeuvre de Giacometti est détenu par L'homme qui marche I vendu 104,3 millions $ par Sotheby's en 2010.

L'identité de l'acheteur de Chariot n'a pas été révélée. La sculpture était détenue par un particulier depuis 40 ans.

Chariot était l'oeuvre la plus chère présentée à ces ventes d'automne, qui ont démarré mardi et se terminent le 12 novembre.

«Avec ses connotations de guérison, de force et de magie, cette sculpture héroïque incarne le renouveau après la Seconde Guerre mondiale», avait expliqué Simon Shaw, coresponsable du département d'art impressionniste et d'art moderne chez Sotheby's, en la présentant.

Une autre sculpture, Tête d'Amedeo Modigliani, a dépassé toutes les attentes en atteignant 70,7 millions $ alors que Sotheby's l'avait estimée à plus de 45 millions $.

Datant de 1911-12, elle fait partie d'une série de sculptures rares, taillées dans des blocs de pierre récupérés sur des sites de construction dans Paris.

«Le marché redécouvre les sculptures et celles-ci figurent maintenant parmi les oeuvres les plus demandées», avait expliqué Simon Shaw.

Trois tableaux de l'impressionniste français Claude Monet ont atteint 61,9 millions $ au total, dont 33,77 millions pour la seule Alice Hoschedé au jardin. Sous les peupliers a été adjugée 20,3 millions et Église de Vernon. Soleil a trouvé preneur pour 7,78 millions $.

Claude Monet «continue à très bien se vendre», s'est enthousiasmé Simon Shaw.

Autre vedette de la soirée, le Vase avec marguerites et coquelicots de Van Gogh, peint par l'artiste néerlandais quelques semaines seulement avant sa mort en 1890 à 37 ans, s'est vendu 61,77 millions $, bien au-delà de son estimation par la maison d'enchères entre 30 et 50 millions $.

C'est Wang Zhongjun, président de l'important studio de cinéma chinois Huayi Brothers, qui a acheté l'oeuvre. Son acquisition a soulevé de vives critiques parmi les internautes chinois, qui questionnent le patriotisme de Wang et la valeur du tableau.

«Un fou achète le tableau d'un autre fou», écrivait un utilisateur de Sina Weibo, l'équivalent chinois de Twitter. «C'est ainsi qu'il dépense tout l'argent des investisseurs? Quel gâchis», lançait un autre.

L'année dernière, l'entreprise chinoise Wanda Group, dirigée par le magnat Wang Jianlin, avait acheté le tableau de Pablo Picasso Claude et Paloma pour 28 millions $, soit plus du double de l'estimation la plus haute, générant des critiques similaires.

Lors de ces ventes d'automne, Christie's et Sotheby's mettent aux enchères pour 1,7 milliard $ d'art impressionniste, moderne, d'après-guerre et contemporain.

Le record de vente aux enchères pour une oeuvre d'art est détenu par le triptyque de Francis Bacon, Trois études de Lucian Freud, adjugé l'an dernier à New York par Christie's pour 142,4 millions $.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer