Art souterrain : un vrai marathon de l'art

  • Les dormeurs de Sergio Clavijo (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Les dormeurs de Sergio Clavijo

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 1 / 25
  • Paradis Artificiel de Philippe Allard (Photo: André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Paradis Artificiel de Philippe Allard

    Photo: André Pichette, La Presse

  • 2 / 25
  • Trouvé-Perdu de Rhonda Weppler (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Trouvé-Perdu de Rhonda Weppler

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 3 / 25
  • Nous, nous-mêmes et tous ensemble de Steven Beckly (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Nous, nous-mêmes et tous ensemble de Steven Beckly

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 4 / 25
  • Hésitations d'Emily Hermant (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Hésitations d'Emily Hermant

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 5 / 25
  • Éclat de Claire Burelli (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Éclat de Claire Burelli

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 6 / 25
  • kOrTeX de Philippe Vaz Coatelant (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    kOrTeX de Philippe Vaz Coatelant

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 7 / 25
  • Le signe perdu de Nathalie Quagliotto (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Le signe perdu de Nathalie Quagliotto

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 8 / 25
  • Parcours 1 et 2 de Pascal Gingras (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Parcours 1 et 2 de Pascal Gingras

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 9 / 25
  • Ici et là en même temps de Tanya Morand (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Ici et là en même temps de Tanya Morand

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 10 / 25
  • 2 3 7 (Deux cent trente-sept) de Vincent Betbeze (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    2 3 7 (Deux cent trente-sept) de Vincent Betbeze

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 11 / 25
  • Labyrinthite d'André Dubois (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Labyrinthite d'André Dubois

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 12 / 25
  • De urbe mutanti de Denis Trauchessec (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    De urbe mutanti de Denis Trauchessec

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 13 / 25
  • Boite à cris de Chélanie Beaudin-Quintin (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Boite à cris de Chélanie Beaudin-Quintin

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 14 / 25
  • Big Bang / Big Crunch de Martine Frossard et Isabelle Guichard (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Big Bang / Big Crunch de Martine Frossard et Isabelle Guichard

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 15 / 25
  • Pazzazz de Dominique Pétrin (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Pazzazz de Dominique Pétrin

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 16 / 25
  • Quasar 3 [danger du zéro] de Jean-Michel Crettaz et Mark-David Hosale (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Quasar 3 [danger du zéro] de Jean-Michel Crettaz et Mark-David Hosale

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 17 / 25
  • Gisement de Vanessa Lapointe (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Gisement de Vanessa Lapointe

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 18 / 25
  • Point de rencotre de Rachelle Marcoux (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Point de rencotre de Rachelle Marcoux

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 19 / 25
  • Lueur dorée de Keith Lemley (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Lueur dorée de Keith Lemley

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 20 / 25
  • Nébuleuses de France Dubois (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Nébuleuses de France Dubois

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 21 / 25
  • Le public de Capucine Labarthe et Baillat Cardell & fils (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Le public de Capucine Labarthe et Baillat Cardell & fils

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 22 / 25
  • Le public de Capucine Labarthe et Baillat Cardell & fils (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Le public de Capucine Labarthe et Baillat Cardell & fils

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 23 / 25
  • Le public de Capucine Labarthe et Baillat Cardell & fils (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Le public de Capucine Labarthe et Baillat Cardell & fils

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 24 / 25
  • Rougeur de Michelle Allard (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Rougeur de Michelle Allard

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 25 / 25

Partager

Si vous aimez le sport et les arts, vous avez jusqu'au 17 mars pour tester le parcours de 7 km d'Art souterrain qui permet de découvrir les sous-sols de la métropole en même temps que des oeuvres d'art contemporain à satiété. Mais un conseil: n'oubliez pas vos chaussures de marche et une grande bouteille d'eau!

Ça n'a l'air de rien mais c'est tout un circuit que celui concocté par Frédéric Loury à l'occasion de la 5e édition d'Art souterrain. Avec le photographe de La Presse, André Pichette, nous l'avons fait en 2h30, lundi dernier, de 19h à 21h30, sans courir mais en ayant à peine le temps de voir les oeuvres car nous devions terminer avant la fermeture des centres commerciaux. Il était donc trop tard pour le Complexe Les ailes qui était fermé quand nous l'avons atteint.

Mais c'est toute une expérience que de se promener dans ce labyrinthe où sont exposées plus de 120 projets. Nous sommes partis de la billetterie de la Place des Arts près de laquelle se trouve Rougeur, une installation de Michelle Allard faite de petits gratte-ciel en papier rouge. À côté, ne pas manquer Nébuleuses, une vidéo de France Dubois avec des ciels étoilés qui tournent dans les panneaux de l'installation multimédia.

Nous avons bien aimé les quatre photographies de Chambres, de Léa Grantham, une série montrant l'intimité d'une chambre à coucher d'un jeune qui vient de quitter le berceau familial. Après les vidéos barcelonaises du Complexe Desjardins, portant notamment sur les espaces et la construction, nous avons découvert au Complexe Guy-Favreau la sphère géodésique de Keith Lemley et l'intéressant Dédale de Mélodie Prégent où l'on confronte la réalité d'une image et son reflet dans des miroirs.

Après la vidéo MeTube de Philippe Internoscia, une autobiographie bien faite, on a découvert les oeuvres du Palais des congrès de Montréal, nombreuses et variées. À retenir l'effet déroutant des flèches au sol de Rachelle Marcoux, les petites maisons suspendues de Yu-Hang Huang, un travail sur la mémoire, et la cabine capitonnée de Sonia Khenfech où nous avons surpris deux amoureux qui s'y étaient réfugiés!

Au Centre de commerce mondial, le Quasar 3 de Mark-David Hosale et Jean-Michel Crettaz faisait un bruit assourdissant. L'installation évoque des cyclones et émet sons et lumière grâce à l'énergie électromagnétique.

Cette année, la 5e édition du Festival Art... (Photo: fournie par le festival Art Souterrain) - image 2.0

Agrandir

Cette année, la 5e édition du Festival Art Souterrain présentera les oeuvres de 140 artistes dans 14 édifices et deux stations de métro du centre-ville de Montréal.

Photo: fournie par le festival Art Souterrain

Cette année, la 5e édition du Festival Art... (Photo: fournie par le festival Art Souterrain) - image 3.0

Agrandir

Cette année, la 5e édition du Festival Art Souterrain présentera les oeuvres de 140 artistes dans 14 édifices et deux stations de métro du centre-ville de Montréal.

Photo: fournie par le festival Art Souterrain

Le Centre CD Capital ne comporte pratiquement que des oeuvres fortes et originales. L'installation Pazzazz de Dominique Pétrin frappe par ses couleurs, ses géométries et son humour, avec ce plat de spaghetti flanqué d'un «LOL!»

Les barrières de sécurité d'Arnaud Caquelard et Hyojin Moon tout comme les mises en scène photographiques de David J. Romero, les prises de vue de Times Square par Raymond Aubin ou encore le Big Bang/ Big Crush de Martine Frossard et Isabelle Guichard, méritent un arrêt pour apprécier le travail de ces artistes.

Dans le bâtiment de l'OACI - Place de la Cité internationale, un sans-abri était couché derrière la Boîte à cris de Chélanie Beaudin-Quintin. Curieuse coïncidence puisque quelques pas plus loin, on découvrait Les dormeurs, l'installation de Sergio Clavijo, notre coup de coeur de la soirée. Une oeuvre forte et inquiétante que ces sculptures de sans-abri dormant à terre et formées de vêtements rembourrés et de terre.

Avant d'arriver Place Bonaventure, intéressante installation que Labyrinthite d'André Dubois, une oreille en pâte à modeler créée par un empilement d'isogrammes comme pour une cartographie géomorphologique. À côté, une photographie a été altérée et éclairée de sorte qu'apparaît le Pont des soupirs de Venise en ombre chinoise sur le mur. Ingénieux.

Pour la suite du circuit, ne pas manquer au 1000, de la Gauchetière la photographie Labyrinthe de lumières de Jocelyn Philibert, l'installation de Pascal Gingras, faite de tiges d'acier et de plaquettes stratifiées, et les caisses de lait du Paradis artificiel de Philippe Allard. Attention, on peut s'y frayer un chemin à l'intérieur mais le soir la grotte artificielle sert aussi de lieu de repos pour les clochards!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer