Clark lance Montréal-Brooklyn: Regarts croisés

Duo femme et compas, de Julie Favreau (2012),... (Photo: Julie Favreau)

Agrandir

Duo femme et compas, de Julie Favreau (2012), est tirée d'une oeuvre sans titre qui sera présentée dans le cadre de Montréal / Brooklyn

Photo: Julie Favreau

Partager

Montréal et Brooklyn se sont mariés! Organisées par le Centre Clark, leurs noces artistiques ad hoc réuniront cet automne et cet hiver 16 institutions d'arts visuels et 40 artistes des deux métropoles dans une série d'événements gratuits, Montréal-Brooklyn, qui se dérouleront à Montréal entre le 19 octobre et le 6 janvier et à New York du 10 janvier au 24 février.

Le Centre d'art et de diffusion Clark aime les projets un peu fous et donc fascinants. Constatant qu'Alun Williams de la galerie Parker's Box de Brooklyn s'intéressait à des artistes québécois, Claudine Khelil et Yann Pocreau, qui ont coordonné le projet Montréal-Brooklyn, ont travaillé depuis deux ans à tisser des liens entre des institutions d'art visuels brooklynoises et montréalaises afin de créer une rencontre artistique entre les deux villes.

Côté montréalais, ce rendez-vous d'art visuel implique le Centre Clark, le centre d'artistes articule, la Galerie de l'UQAM, le Musée d'art contemporain de Montréal, le centre d'art contemporain Optica, la galerie Les Territoires, la galerie [sas] et la galerie Division. Côté Brooklyn, les galeries et centres d'art proviennent des quartiers de Williamsburg, Bushwick et Dumbo.

Les huit institutions ont été jumelées à un vis-à-vis newyorkais, de sorte que chaque exposition qu'elles organiseront associera des artistes québécois à des homologues américains, autant émergents qu'à mi-carrière ou établis.

« Il y avait un intérêt fort de la part des institutions et des artistes de Brooklyn de découvrir Montréal, dit Yann Pocreau. La plupart ne sont jamais venus à Montréal. On les a fait venir grâce à la Délégation générale du Québec à New York. On avait peur de devoir vendre Montréal pour rendre le projet intéressant mais ils sont ultra-excités. »

L'événement artistique est aussi une façon pour les 16 institutions de se rencontrer, de développer des rapports entre elles, souvent avec un jumeau qui a une approche différente de l'art.

En partenariat avec l'association artistique Smack Mellon, le Musée d'art contemporain (MAC) ouvrira le bal le 4 octobre avec quatre vidéos de l'artiste américaine Janet Biggs et l'oeuvre Reconstruction d'Aude Moreau, le tout en exposition jusqu'au 6 janvier. Puis, dès 12 octobre, la galerie Division associée au centre d'artistes Pierogi présentera les travaux d'Isabelle Hayeur et de l'artiste d'installation William Lamson.

Dès le 19 octobre, le Centre Clark et son partenaire Parker's Box exposeront les oeuvres de Patrick Martinez, Steven Brower, Julie Favreau et Mathieu Beauséjour; articule et la Front Room Gallery proposeront l'exposition Re-marquer le territoire avec les différentes pratiques de Jérôme Havre, Michelle Lacombe, Emily Roz et Patricia Smith.

Ce même 19 octobre, débutera l'exposition Vidéozones organisée par la Galerie de l'UQAM et la galerie brooklynoise de Tom Weinrich, Interstate Projects. La Fabrique d'expositions et Boshko Boskovic y proposera les oeuvres de 14 artistes dont Pascal Grandmaison, Michel de Broin, Jacynthe Carrier, Sophie Bélair-Clément, Olivia Boudreau, Aude Moreau et Frédéric Lavoie.

Enfin, le 20 octobre, trois expositions débuteront : Optica-Momenta Art  avec les oeuvres de Sylvie Cotton et Sébastien Cliche ainsi que la pratique très politique de Chelsea Knight et Mark Tribe; Les Territoires et A.I.R Gallery proposeront notamment les travaux de Julie Côté et Bang Geul Hang; enfin  [sas] et  Causey Contemporary mettront en vedette Patrick Bérubé et Melissa Murray.

Tous les artistes montréalais seront de nouveau exposés début 2013 dans ces trois quartiers de Brooklyn où la concentration artistique est importante. « Il y a un âge d'or actuellement dans ces quartiers avec une émergence et une créativité assez forte, dit Claudine Khelil. Les préoccupations des artistes sont toutefois différentes des nôtres car la culture est différente mais c'est ça qui nous intéressait. Être Nord-Américain, qu'est-ce que ça peut vouloir dire dans deux villes différentes mais voisines ? »

Les amateurs pourront rencontrer Janet Biggs et Aude Moreau au MAC le 20 octobre à 13h et la galerie Les Territoires organisera une table ronde Perspectives sur le monde de l'art le 3 novembre à 15h.

Des visites gratuites et commentées des huit lieux d'exposition montréalais seront organisées durant quatre samedis, à raison de deux lieux visités à chaque fois,  les 3, 10, 17 et 24 novembre, de 14h à 16h. Il faut réserver à www.montrealbrooklyn.com

.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer