• Accueil > 
  • Arts > 
  • Arts visuels 
  • > 50e anniversaire de Place Ville Marie: Nicolas Baier créera une oeuvre 

50e anniversaire de Place Ville Marie: Nicolas Baier créera une oeuvre

La Place Ville Marie pendant les fêtes de... (Photo archives La Presse)

Agrandir

La Place Ville Marie pendant les fêtes de Noël en 2008.

Photo archives La Presse

L'artiste Nicolas Baier a été choisi à l'issue d'un concours pour créer une oeuvre d'art permanente qui sera installée cet automne sur l'esplanade de la Place Ville Marie, à l'occasion du cinquantenaire de la tour conçue par les architectes Pei et Cobb au centre-ville de Montréal.

L'annonce en a été faite ce jeudi matin lors d'une conférence de presse tenue à la Place Ville Marie en présence de l'artiste.

Autoportrait sera constitué d'un prisme rectangulaire en verre, de 20 pieds de long par 12 pieds de large et 9 pieds de haut, installé sur un podium et contenant à l'intérieur un long bureau de salle de réunion, des chaises sur roulettes et des objets usuels de bureaux d'affaires. Un autoportrait finalement de la Place Ville Marie, imposant lieu entrepreneurial et architectural depuis 50 ans.

Connu pour ses images photographiques et ses installations numériques unidimensionnelles, Nicolas Baier s'intéresse en ce moment à la sculpture et aux oeuvres en trois dimensions.

On le verra bientôt alors qu'il exposera, à la galerie René Blouin du 18 février au 24 mars, des oeuvres (sculptures, peintures, photographie) réalisées depuis trois ans.

Autoportait est un tournant dans sa démarche. « J'ai toute une section de mon travail qui correspond à ce projet, dit-il. C'est de la photo-sculpture. Dans l'oeuvre en verre, tout va être miroir, comme partout à la Place Ville Marie. En fait, Autoportrait est un miroir de ce qui se passe dans ce complexe architectural. »

Rares sont les oeuvres publiques en verre. Aussi, Nicolas Baier s'est associé à la firme Saucier + Perrotte Architectes pour que la structure soit solide, sans buée ni givre, et avec un minimum d'éléments de quincaillerie.

Nicolas Baier ajoute que son oeuvre parlera de « concertation », de « réunion des esprits », de « pouvoir décisionnel ».

« Mais sans jugement de valeur sur les décisions qui sont prises, dit-il. Un président d'entreprise pourra y voir ce qu'il veut, tout comme un altermondialiste. Ce sera une bulle pour l'esprit.»




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer