Plonger avec les morses et les ours polaires

Il n'est pas dangereux de nager avec les... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Il n'est pas dangereux de nager avec les ours polaires, explique le caméraman Mario Cyr. «Les ours polaires ne descendent pas en bas de 10 ou 15 pieds. Si jamais l'un d'entre eux venait trop près de nous, on n'aurait qu'à se laisser descendre.»

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le tourisme d'aventure vient de repousser ses limites. Dès le mois de juillet, il sera possible de faire de la plongée sous-marine pour observer les ours polaires dans l'Arctique canadien. Puis, en septembre, les plongeurs pourront nager à proximité des morses. Éventuellement, en 2013, ce sera au tour des narvals.

La première question qui vient à l'esprit: est-ce dangereux de nager près des ours polaires? Absolument pas, répond Mario Cyr.

Ce caméraman des Îles-de-la-Madeleine a notamment travaillé pour le magazine National Geographic et la chaîne télé Discovery. Il connaît bien les eaux froides du Grand Nord canadien puisqu'il s'y est rendu 25 fois. Il agira comme guide accompagnateur dans le cadre de ces singulières expéditions de plongée sous-marine.

«Les ours polaires ne descendent pas en bas de 10 ou 15 pieds. Si jamais l'un d'entre eux venait trop près de nous, on n'aurait qu'à se laisser descendre. De toute façon, les ours ne chassent pas quand ils sont dans l'eau; ils ont absolument besoin de leurs pattes avant pour nager. Ce qui fait qu'on peut les observer quand ils passent au-dessus de nous. J'ai des images où une maman et ses deux bébés sont à 10 pieds au-dessus de moi», explique Mario Cyr.

Une telle expédition s'adresse évidemment aux plongeurs d'expérience. Les détenteurs d'un brevet de plongée PADI de niveau 1 qui n'ont que quelques sorties à leur actif dans la mer des Caraïbes ne seront pas invités à plonger. «Nous voulons des gens qui ont de l'expérience de plongée en eau froide ou même sous la glace» dit Emmanuel Sapina, copropriétaire de Voyages Aquanautes. Cette agence de voyages de Saint-Basile-le-Grand se spécialise dans les voyages de plongée depuis 30 ans.

C'est d'ailleurs à Voyages Aquanautes et à Mario Cyr que revient la paternité de ces expéditions en eau froide (entre 0 et 3 degrés Celsius). Six guides inuits feront partie des voyages.

Avis aux futurs participants: il n'y a pas de Hilton ni de Holiday Inn à Repulse Bay (pour l'observation des ours) et encore moins à Walrus Island (morses). Sur ces deux sites situés dans le Grand Nord, vous dormirez dans une tente là où le soleil ne se couche jamais en été. Toutefois, deux nuitées à l'hôtel (à l'arrivée et à la veille du retour) sont comprises dans le forfait d'une semaine.

Combien ça coûte?

Pour l'observation des ours polaires, il en coûte 15 000$ par personne, pour un maximum de six personnes, en plus du transport aérien vers le Nunavut. Les plongeurs doivent apporter leur propre équipement, mais les bouteilles d'air comprimé et les ceintures de plomb sont fournies.

Pour l'observation des morses, 12 000$ par personne.

Les expéditions sont également ouvertes aux gens qui ne plongent pas, mais qui veulent faire de l'observation animalière.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer