Time Warner: HBO et Warner Bros stimulent les profits

La croissance est due aux studios Warner Bros... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La croissance est due aux studios Warner Bros et à HBO, explique Time Warner, qui est se focalise sur le développement de ses contenus dans un paysage audiovisuel américain bouleversé par le succès des acteurs de la télévision en ligne comme Netflix et Amazon.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le groupe de médias américains Time Warner a enregistré des bénéfices et des revenus meilleurs que prévu au troisième trimestre, grâce aux recettes engrangées par sa chaîne de télévision câblée HBO et aux studios de cinéma Warner Bros.

Le résultat net a augmenté de 7% à 1,03 milliard de dollars pour un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 1,25 dollar contre 1,09 attendu en moyenne par les marchés.

Le chiffre d'affaires a lui progressé de 5% à 6,56 milliards de dollars, contre 6,51 milliards attendus en moyenne par les analystes.

Cette croissance est due aux studios Warner Bros et à HBO, explique Time Warner, qui est se focalise sur le développement de ses contenus dans un paysage audiovisuel américain bouleversé par le succès des acteurs de la télévision en ligne comme Netflix et Amazon.

Les studios Warner Bros affichent ainsi des revenus en hausse de 15% à 3,2 milliards de dollars, soutenus par les ventes de vidéo à la demande et de jeux vidéo dérivés de ses productions (Lego Dimensions et Mad Max), mais aussi d'une croissance des recettes d'entrées en salles.

Pour la télévision, le chiffre d'affaires du bouquet à péage HBO, qui diffuse la série à succès «Game of Thrones», a progressé de 4,8% à 1,37 milliard de dollars.

Toutefois, les recettes de la division Turner, qui regroupe les chaînes CNN, TNT, TBS, TMC, Cartoon Networks, ont diminué de 2% à 2,4 milliards de dollars.

Le groupe a toutefois confirmé ses objectifs financiers annuels d'un bénéfice par action compris entre 4,60 et 4,70 dollars hors effet de restructuration. Les analystes tablent sur 4,65 dollars en moyenne.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer