Le bénéfice de la Banque Royale grimpe de 4 %

La Banque Royale (T.RY), plus importante institution bancaire... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Nguyen, David Paddon
La Presse Canadienne
TORONTO

La Banque Royale (T.RY), plus importante institution bancaire au pays, a enregistré au troisième trimestre des profits supérieurs aux attentes des analystes, grâce à une solide performance de ses secteurs des services bancaires canadiens, des marchés des capitaux, de la gestion de patrimoine et des assurances.

La Royale, première des banques canadiennes à faire état de ses résultats financiers du troisième trimestre, a annoncé vendredi avoir réalisé un bénéfice net de 2,37 milliards de dollars, ou 1,59 $ par action, en hausse de 4 % comparativement à celui de 2,28 milliards de dollars, ou 1,51 $ par action, de la même période il y a un an.

Sur une base ajustée, le bénéfice net de la banque s'est établi à 1,64 $ par action. Les analystes consultés par Thomson Reuters s'attendaient en moyenne à un résultat ajusté de 1,56 $ par action.

Les revenus de la Royale ont totalisé 8,97 milliards de dollars au cours de la période de trois mois terminée le 31 juillet, en hausse de 25,2 % par rapport à ceux de 7,16 milliards de dollars du troisième trimestre de 2013.

Cette performance a incité la banque à augmenter le dividende trimestriel sur ses actions ordinaires de 4 cents par action, soit 6 %, à 75 cents par action. Ce dividende sera versé le 24 novembre aux actionnaires inscrits le 27 octobre.

«Nous avons confiance d'enregistrer de la croissance et nous avons confiance que notre croissance interne se poursuive», a déclaré le nouveau président et chef de la direction de la Banque Royale, Dave McKay, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

M. McKay, qui a succédé en août à Gord Nixon, a indiqué que les résultats financiers montraient que le modèle d'affaires diversifié de la banque fonctionnait et la mettait à l'abri de l'instabilité du marché.

En plus de ses résultats, la Royale a annoncé la nomination de Jacynthe Côté à son conseil d'administration. Mme Côté, ancienne présidente et chef de la direction de Rio Tinto Alcan, géant de l'aluminium qu'elle a quitté en juin, entrera en fonction le 1er septembre.

La Banque Royale a précisé que presque tous ses secteurs avaient réalisé des gains, à l'exception de celui des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, qui a enregistré un bénéfice net de 1,13 milliard de dollars, en baisse de 29 millions de dollars, ou 2 %, par rapport à l'exercice précédent. Cette diminution s'explique par une perte liée à la vente des activités de la banque en Jamaïque.

Toutefois, le secteur des services bancaires canadiens a enregistré un bénéfice net record de 1,18 milliard de dollars, en hausse de 3 % par rapport à celui du troisième trimestre de l'an dernier.

Parmi les autres grandes banques canadiennes, la Banque de Montréal (T.BMO), la Banque Nationale (T.NA)et la Banque Scotia (T.BNS) doivent dévoiler leurs résultats le 26 août, suivies deux jours plus tard par la Banque CIBC (T.CM) et TD Canada Trust (T.TD).




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer