Bell Aliant fait mieux au deuxième trimestre

Une succursale de Bell Aliant à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.... (PHOTO DARREN PITTMAN, PC)

Agrandir

Une succursale de Bell Aliant à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

PHOTO DARREN PITTMAN, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
HALIFAX, N.-É.

Bell Aliant (T.BA) a affiché vendredi un bénéfice du deuxième trimestre de 72 millions $, mais les revenus de la société régionale de télécommunications ont glissé au cours de cette période.

La société de Halifax a engrangé un profit de 32 cents par action pour le trimestre clos le 30 juin, lequel se compare à un bénéfice de 66 millions $, ou 29 cents par action, pour la même période en 2013.

Le chiffre d'affaires a reculé de 1,3 pour cent pour s'établir à 683 millions $, comparativement à 692 millions $ un an plus tôt.

Tandis que Bell Aliant a observé une croissance des revenus dans ses secteurs de l'Internet, de la télévision et du sans-fil, celle-ci a été contrebalancée par de plus faibles produits pour les appels interurbains et d'autres services.

Le bénéfice ajusté par action s'est chiffré à 39 cents pour le trimestre, inchangé par rapport à la même période l'an dernier.

BCE, un des trois géants canadiens des télécommunications, a récemment annoncé son intention de devenir le seul propriétaire de Bell Aliant par l'entremise d'une entente de 3,95 milliards $.

BCE (T.BCE) , qui détient déjà une participation de 44 pour cent dans Bell Aliant, a indiqué qu'elle maintiendrait son identité distincte pour la plupart de ses clients et qu'elle resterait une société affiliée régionale de sa société mère, établie à Montréal.

Cependant, certaines activités, comme la facturation et le développement de produits, seront intégrées pour réduire les dépenses, si la transaction est conclue, comme prévu, d'ici la fin novembre.

Bell Aliant continuera à desservir ses clients au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard, tandis que ses activités de télécommunications régionales dans les régions rurales de l'Ontario et du Québec rejoindront celles de Bell Canada.

En raison de l'offre de BCE, Bell Aliant a indiqué que le versement du dividende trimestriel sur ses actions ordinaires prévu pour le 6 octobre n'aurait pas lieu.

L'action de Bell Aliant a avancé vendredi de 4 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 30,94 $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer