Aliments Maple Leaf creuse sa perte

Les Aliments Maple Leaf (T.MFI) ont creusé leur perte à 124,6... (Photo Brent Lewin, archives Bloomberg)

Agrandir

Photo Brent Lewin, archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Les Aliments Maple Leaf (T.MFI) ont creusé leur perte à 124,6 millions de dollars au premier trimestre, en raison de frais de restructuration et d'un virus qui a frappé l'industrie porcine américaine.

Cette perte de 89 cents par action se compare à celle de 30,6 millions de dollars, ou 22 cents par action, affichée pour la même période l'an dernier.

La perte ajustée par action s'est établie à 24 cents, soit 7 cents de plus que ce à quoi s'attendaient les analystes, selon les données recueillies par Thomson Reuters.

Les ventes trimestrielles ont progressé de 3,2 %, à 711,3 millions de dollars.

Maple Leaf a expliqué avoir dû augmenter ses prix de vente parce que le virus américain a gonflé ses coûts.

«Les marchés du porc ont été touchés d'une manière sans précédent par un virus qui affecte l'industrie de la production porcine aux États-Unis, ce qui a eu pour effet de renouveler les tensions découlant d'une hausse marquée des coûts des matières premières», a expliqué par communiqué le président et chef de la direction, Michael McCain.

«Nous prévoyons que les incidences de cette situation seront transitoires puisque, selon les prévisions, l'industrie devrait renouer avec des conditions plus normales plus tard en 2014.»

Maple Leaf a entrepris un plan de restructuration de sept ans visant à hausser les profits de l'ensemble de l'entreprise, dont les affaires sont principalement dans le secteur de la viande. La compagnie a annoncé le mois dernier la fermeture de son usine de saucisse à Hamilton, une décision motivée par sa volonté de transférer ces activités vers de plus grandes installations dans la même ville.

L'entreprise prévoit fermer quatre autres usines de production de viande d'ici la fin de l'année.

Maple Leaf a précisé qu'une fois sa restructuration complétée, elle exploiterait 13 installations de traitement de la viande, au lieu de 22, et deux centres de distribution, au lieu de 19.

L'analyste de RBC Marchés des capitaux Irene Nattel a expliqué que Maple Leaf était toujours entourée d'incertitudes qui pourraient avoir une incidence sur la valeur de son titre, cette année.

En février, Maple Leaf a accepté de vendre sa participation de 90 % dans Canada Bread à la Mexicaine Grupo Bimbo pour environ 1,83 milliard de dollars.

L'entreprise a également vendu l'entreprise Rothsay, qui avait des activités dans plusieurs provinces, à la texane Darling International.

Maple Leaf compte environ 18 000 employés en Amérique du Nord, au Royaume-Uni et en Asie. L'entreprise vend ses produits sous la marque Maple Leaf, de même que Dempsters, Villaggio et Tenderflake.

L'action de Maple Leaf a pris jeudi 78 cents, soit 4,3%, à la Bourse de Toronto, où elle clôturé à 18,89 $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer