American Express déçoit malgré un bénéfice

Le groupe américain de cartes de crédit American Express (AXP)... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le groupe américain de cartes de crédit American Express (AXP) a déçu Wall Street jeudi malgré un bénéfice annuel en hausse de 20% sur un an à 5,36 milliards de dollars, assorti de recettes en hausse de 4%.

Au quatrième trimestre, le bénéfice ressort à 1,3 milliard de dollars, plus que doublé sur un an, bénéficiant notamment d'une comparaison favorable avec l'an dernier, où les résultats avaient pâti de lourds éléments exceptionnels et notamment d'une charge de restructuration.

Les résultats d'octobre à décembre cette année ont en revanche pâti d'un versement de 76 millions de dollars dans le cadre d'un accord à l'amiable destiné à mettre fin à des poursuites de régulateurs américains, qui l'accusaient d'avoir vendu de force certains services ajoutés.

Hors éléments exceptionnels, il ressort à 1,25 dollar, comme attendu par les analystes, tandis que le chiffre d'affaires a pris 5% à 8,5 milliards de dollars, un chiffre également conforme aux attentes.

L'action reculait de 0,21% à 87,60 dollars à la clôture lors des échanges électroniques ayant suivi la clôture de la séance officielle.

«Les résultats du quatrième trimestre reflètent une hausse saine dans les activités facturées aux États-Unis et à l'international», a commenté le PDG Kenneth Chenault.

«Nous avons fini l'année sur une note solide, avec des dépenses de détenteurs de cartes en hausse de 8% malgré des retours mitigés sur la saison des fêtes», a-t-il ajouté.

«Les indicateurs sur la qualité du crédit sont à des niveaux historiquement élevés et, bien que beaucoup de consommateurs soient toujours prudents à l'idée de contracter de nouveaux emprunts, nous avons vu une modeste hausse des prêts aux détenteurs de nos cartes», a-t-il encore fait valoir.

«L'accord à l'amiable du mois dernier limite notre exposition à des plaintes futures et nous permet de rester focaliser sur (...) le renforcement de notre relation avec nos clients», a poursuivi M. Chenault.

«Nous commençons 2014 sur une bonne dynamique», a-t-il conclu.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer