• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Un obstétricien radié provisoirement: «La sécurité du public risque d'être compromise» 

Un obstétricien radié provisoirement: «La sécurité du public risque d'être compromise»

L'obstétricien-gynécologue Dr Pierre G. Jeanbart aurait fait preuve de... (Photo: David Boily, Archives La Presse)

Agrandir

L'obstétricien-gynécologue Dr Pierre G. Jeanbart aurait fait preuve de rudesse en installant un stérilet, sans gants, à une autre de ses patientes, qui aurait subi par la suite un choc vagal.

Photo: David Boily, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'obstétricien-gynécologue Dr Pierre G. Jeanbart, qui pratiquait notamment à l'hôpital Jean-Talon, à la clinique médicale Réseau-Papineau et à la Polyclinique Coeur-de-l'île, vient d'être radié provisoirement par le Collège des médecins du Québec. L'ordre professionnel lui reproche notamment d'avoir posé des stérilets sur des patientes sans avoir mis de gant.

Plusieurs reproches sont formulés à l'endroit du Dr Jeanbart par le Syndic du Collège des médecins, qui estime que « la sécurité du public risque d'être compromise » si l'intimé continue de pratiquer la médecine.

Les faits reprochés au Dr Jeanbart concernent cinq patientes. Il aurait notamment procédé à une hystérectomie sur l'une d'elles sans avoir obtenu son consentement. Il aurait posé un stérilet à une autre sans s'être assuré que celle-ci n'était pas enceinte. Il aurait fait preuve de rudesse en installant un stérilet, sans gants, à une autre de ses patientes, qui aurait subi par la suite un choc vagal.

À l'été 2015, le Dr Jeanbart avait été rencontré par le Collège des médecins, car cinq dossiers d'enquête concernant ces patientes étaient ouverts. Le Dr Jeanbart avait accepté de ne plus pratiquer la médecine dès le 21 juillet 2015.

Or, le 2 mars dernier, le Dr Jeanbart a entamé des démarches pour réactiver son statut de pratique. Ce qu'il a obtenu le 1er mai. Le Syndic du Collège a aussitôt réagi en demandant la radiation temporaire du Dr Jeanbart, le temps qu'une décision soit rendue sur les reproches formulés à son endroit. Pour le Syndic, en demandant de reprendre son droit de pratique malgré son engagement pris en juillet 2015, le Dr Jeanbart montre son « incapacité à comprendre ses obligations et ses limites professionnelles en plus de son absence d'autocritique ». Le Dr Jeanbart a consenti à sa radiation provisoire, disant ne plus vouloir pratiquer la médecine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer