CHUM: le PQ et la CAQ demandent la démission de Barrette

Le Parti québécois (PQ) et la Coalition Avenir Québec (CAQ) demandent la... (Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse)

Agrandir

Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le Parti québécois (PQ) et la Coalition Avenir Québec (CAQ) demandent la démission du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qualifiant son « ingérence » dans le processus de nomination du patron du département de chirurgie au CHUM de « grave » et d'« inacceptable ». Le premier ministre Philippe Couillard a toutefois réitéré, vendredi, sa confiance à l'égard de son ministre.

Après le directeur général du CHUM, Jacques Turgeon, jeudi, le président du C.A. de l'hôpital Jean-Claude Deschênes a annoncé sa démission ce matin. Les deux hommes ont claqué la porte en critiquant le fait que le Dr Barrette avait imposé la reconduction du mandat du Dr Patrick Harris à la tête du département de chirurgie de l'hôpital comme condition pour que le Dr Turgeon conserve son poste.

« Les accusations d'ingérence politique et d'abus de pouvoir sont très graves », a déclaré le porte-parole de l'opposition officielle en matière d'éthique et d'intégrité Stéphane Bergeron en point de presse à Longueuil. « Le président du conseil d'administration du CHUM, un expert en gouvernance du réseau de la santé, a aussi démissionné, ne pouvant tolérer plus longtemps cette situation. Pour nous, c'est très clair : le ministre doit quitter ses fonctions. Nous en appelons à la responsabilité du premier ministre », a-t-il ajouté.

Terminant sa mission de cinq jours en France, le premier ministre Philippe Couillard a réagi vendredi en fin de journée à la controverse au CHUM. « J'ai demandé au ministre que des personnes aillent vérifier les problèmes de gouvernance au CHUM. Ce n'est pas d'hier qu'il y a de la dissension dans cet hôpital. Il ne faut pas que ça nuise aux soins des patients», a-t-il déclaré.

Est-ce une situation de crise ? «C'est certainement une situation qui n'est pas bonne», a répondu le premier ministre.

M. Couillard a réitéré sa confiance envers son ministre de la Santé. « On a besoin de quelqu'un comme lui pour faire les changements importants dans le système de santé du Québec, surtout pour le bénéfice des patients... Le Dr Barrette a une personnalité vigoureuse. C'est ce dont nous avons besoin pour effectuer les changements importants dans le réseau.»

Le Dr Couillard affirme qu'un directeur intérimaire sera nommé rapidement.

De son côté, le député de la Coalition Avenir Québec, Éric Caire, affirme que le ministre a outrepassé ses pouvoirs en demandant à Jacques Turgeon de maintenir en place le directeur du département de chirurgie. C'est un comportement d'autant plus « inacceptable » à ses yeux que M. Barrette vient de s'arroger d'importants pouvoirs pour nommer les administrateurs d'hôpitaux avec l'adoption sous bâillon du projet de loi 10.

« L'empereur Barrette nous a fait la démonstration qu'il se servait du réseau de la santé et non pas qu'il servait le réseau de la santé », a ironisé le député Caire.

 «On vient, ni plus ni moins, de couper la tête de la direction du CHUM, le vaisseau amiral du réseau de la santé, et le premier ministre est incapable de prendre la mesure de la situation. Aujourd'hui, là, il doit se rattraper, il doit se conduire comme un chef d'État, comme quelqu'un qui est inquiet de la situation et comprendre que Gaétan Barrette n'est plus l'homme de la situation», a-t-il ajouté.

- Avec Malorie Beauchemin à Paris et Martin Croteau à Québec

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer