Personnalités La Presse



Vincent Routhier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vincent Routhier, président et fondateur de la boîte... (Photo Érick Labbé, Le Soleil)

Agrandir

Vincent Routhier, président et fondateur de la boîte de production SAGA.

Photo Érick Labbé, Le Soleil

 

Martin Beauséjour
La Presse

Avec plus de 180 productions à leur actif, la boîte SAGA et son fondateur, Vincent Routhier, possèdent déjà une longue feuille de route. Et le jeune homme n'a que 26 ans. Vincent Routhier est notre Personnalité de la semaine.

De la carte de visite de Desjardins jusqu'à la captation d'une projection du Moulin à images, en passant par le site 6millionsdemorts.com, un jeu antitabac où le jeune est le héros, les projets de SAGA ont tous un point en commun: «Ils racontent une bonne histoire», souligne Vincent Routhier, fondateur et président de SAGA.

Le projet 6millionsdemorts.com a d'ailleurs permis à la boîte de remporter deux prix Octas 2013, dont la plus haute distinction, l'Octas de l'Excellence. Remises par le Réseau ACTION TI, ces récompenses soulignent les bons coups dans le domaine des technologies de l'information (TI).

Rien ne prédestinait pourtant le jeune PDG à devenir un acteur majeur en production visuelle multiplateforme. Vincent Routhier avoue être plutôt un musicien dans l'âme. «Je joue du piano depuis l'âge de 4 ans, ajoute-t-il. Mais j'ai fait des études en génie mécanique. Je me suis dit qu'il faudrait bien, un jour, que je me trouve un vrai job.»

Mais le jeune homme a fini par flancher et étudier la création musicale à Drummondville. C'est là qu'il a rencontré Samuel Matos, un réalisateur avec qui il a produit plusieurs courts métrages, qui ont tous remporté des prix. Forts de ce succès, les deux jeunes ont lancé SAGA, leur boîte de production. Samuel finira par quitter le navire afin de se consacrer uniquement à la réalisation, et Vincent se tournera vers le transmédia...

Mais qu'est-ce que le transmédia? «Il y a un gros travail d'éducation, presque d'évangélisation, à faire auprès de nos clients. Même nous, on est parfois mêlés, avoue-t-il en riant. En résumé, il faut choisir les bonnes plateformes pour le bon contenu et pour le bon client. Et on ne diffuse pas le même contenu sur toutes les plateformes.»

Québec 2.0

Malgré de fréquents allers-retours entre Québec et Montréal, le siège social restera toujours dans la Vieille Capitale. «C'est important pour moi d'être à Québec, explique Vincent Routhier. Il y a présentement une énergie hallucinante ici. Je trouve que les gens s'entraident plus à Québec, alors que dans la métropole, on est plus dans la compétition.»

SAGA possède un petit bureau à Montréal où deux employés travaillent à temps plein. Le jeune président songe même déjà à l'ouverture d'une succursale à l'étranger, sans s'avancer sur le pays qu'il a en tête.

Pour l'instant, son équipe se concentre sur un projet qui soulignera le centenaire de la Première Guerre mondiale. La boîte collabore avec Idéacom et la française CC&C sur un volet de cette gigantesque coproduction. Et SAGA commencera sous peu un projet secret, avec en toile de fond des structures naturelles.

Sur le site de l'entreprise, on trouve cette citation de Francis Ford Coppola: «Je crois que le cinéma, les films et la magie ont toujours été intimement liés. Les premiers cinéastes étaient des magiciens.»

Vincent Routhier est peut-être, lui aussi, un magicien. Version 2.0.

Retrouvez la personnalité de la semaine sur les ondes de Radio-Canada

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer