Personnalités La Presse



Les quatre cofondateurs d'Hybride

«Nous sommes maintenant près de 100 employés et... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

«Nous sommes maintenant près de 100 employés et sans eux, on ne serait pas là où l'on est»

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

 

Martin Beauséjour, collaboration spéciale
La Presse

Le studio de production d'effets visuels numériques et de stéréoscopie (3-D), Hybride, célèbre son 20e anniversaire. L'entreprise québécoise a collaboré à plus de 1000 publicités et à 50 productions cinématographiques. Hybride est reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de son travail. Sa collaboration sur des superproductions, comme Sin City de Robert Rodriguez et Avatar de James Cameron, lui a valu de nombreux prix et mentions. C'est pourquoi La Presse et Radio-Canada décernent, aux quatre cofondateurs d'Hybride, le prix de Personnalités de la semaine.

Animés par une passion commune, Pierre Raymond, Sylvie Talbot et Daniel Leduc ont décidé de se lancer en affaire après la faillite de leur ancien employeur. Sans être encore de véritables amis, Daniel et Pierre avaient déjà une belle complicité au travail. Quant à Pierre et Sylvie, ils étaient (et sont toujours) conjoints. Puis Michel Murdock, maintenant vice-président à la direction, est venu se greffer à ces trois fortes personnalités qui mijotaient l'idée de mettre sur pied leur propre boîte. «On connaissait déjà Michel et il n'a pas eu le choix d'embarquer, on l'a tellement harcelé», avoue en riant, Pierre Raymond, président et directeur des opérations.

L'idée était, au départ, de produire des logiciels de tournage numérique et de les revendre aux gens de l'industrie. Mais le projet a vite pris un virage inattendu. Pour tester ces nouveaux produits, les quatre associés ont bâti un studio et tout le monde a réalisé qu'il regrettait de ne plus pouvoir travailler avec des créateurs. Les grandes boîtes de pub de la métropole se sont mises à appeler; et de fil en aiguille, le studio s'est mis à habiller des chaînes de télé et à créer des effets visuels pour des séries télévisées et pour des publicités. Les quatre partenaires venaient de lancer le premier studio de création numérique au Québec.

Projet Avatar

Puis le film Mimic, en 1997, de Guillermo del Toro, leur permet de rejoindre le marché international et de connaître un certain Robert Rodriguez, avec qui Hybride a collaboré sur 11 productions à ce jour. Le studio a aussi participé à Avatar de James Cameron, produisant 114 effets spéciaux pour 11 minutes. Au milieu de ses superproductions, se trouvent aussi des projets plus modestes, comme le clip pour la pièce Le Pyromane du groupe Karkwa. «On n'oublie jamais d'où l'on vient et quand le timing est bon, pourquoi ne pas collaborer avec un groupe d'ici qu'on aime?», souligne Pierre Raymond. Petits ou grands, les nombreux contrats ont fait grossir la taille de l'entreprise. «Nous sommes maintenant près de 100 employés et sans eux, on ne serait pas là où l'on est. Hybride est un succès d'équipe», souligne Sylvie Talbot, maintenant directrice des communications.

En surfant sur le site d'Hybride, deux choses nous frappent: la qualité et la quantité des effets visuels produits par la boîte. Et il y a aussi ces photos de maisons champêtres, coincées entre deux images de créatures fantastiques, qui ont fait la renommée du studio. C'est qu'Hybride est situé à Piedmont, dans les Laurentides, dans une maison qui pourrait facilement passer pour un charmant Café couette. Même que certains clients qui s'y rendent pour la première fois passent devant sans s'arrêter, s'imaginant plutôt que la filiale d'Ubisoft se trouve dans un bâtiment moderne, fait de verre et d'acier. «On travaille beaucoup, les journées sont longues et comme ça, on est près de la maison», explique Pierre Raymond. Même que l'indicatif régional 450 passe parfois pour celui d'une banlieue de Los Angeles, auprès des clients internationaux. Mais la distance n'a jamais été un obstacle, Hybride a même créé, en 2003, son propre logiciel de téléconférence qui lui permet de travailler en temps réel, avec des réalisateurs éparpillés aux quatre coins de la planète.

Pixels-couette

L'expression «Café couette», ou plutôt «Pixels-couette» semble bien décrire l'ambiance générale du studio. Tous les clients, filmés pour un hommage soulignant les 20 ans de la boîte, vantent l'accueil, la chaleur et l'écoute des artisans et des créateurs d'Hybride. Le réputé réalisateur Robert Rodriguez raconte que l'équipe l'a envoyé dans un spa réputé de la région, une journée d'hiver où il était grippé, pendant qu'au bureau, on travaillait sur ses scènes. «On avait complètement oublié cette anecdote», souligne en riant Sylvie Talbot. «Pour un Texan qui était déjà impressionné de marcher dans la neige, le concept de se jeter dans une rivière glacée l'a profondément marqué, je crois», ajoute Pierre Raymond.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer