Personnalités La Presse



Personnalité de l'avenir

Laurent V. Joli-Coeur: photographier une ombre créée... par Jupiter!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

À 15 ans, Laurent V. Joli-Coeur a la... (Photo : Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

À 15 ans, Laurent V. Joli-Coeur a la tête pleine de projets. Pour entretenir sa passion de l'astronomie, il étudie aux États-Unis, à la Phillips Academy, une école qui possède son propre observatoire.

Photo : Ivanoh Demers, La Presse

Martin Primeau
La Presse

Jupiter reflète de la lumière, mais est-elle suffisamment intense pour générer des ombres sur la Terre? Voilà la question à laquelle s'est attaqué Laurent V. Joli-Coeur, astronome amateur de 15 ans. Grâce à elle, il a collectionné les distinctions en 2012. Une récolte qui a culminé avec le prix du meilleur projet - la récompense la plus prestigieuse - à la 51e Expo-sciences pancanadienne.

L'idée de tourner sa lunette vers Jupiter lui est venue il y a deux ans, au retour de l'Expo-sciences de Toronto.

«Je n'avais rien gagné au niveau national et j'étais assez déçu, raconte-t-il. Je me disais qu'il me fallait trouver un nouveau sujet. Sur le trajet de retour, j'ai lu sur mon téléphone les travaux d'un astronome britannique qui avait réussi à photographier l'ombre de Vénus. Je me suis inspiré de cette expérience pour réaliser la prochaine étape sur le plan de la luminosité et photographier l'ombre faite par Jupiter.»

Pour obtenir sa preuve, Laurent V. Joli-Coeur a d'abord conçu son propre instrument d'observation, en jumelant un appareil photo numérique à un attirail aux allures de cadran solaire. Un travail de plusieurs mois.

Puis, est venu le moment de passer à l'expérimentation. Une période stressante pour le jeune homme, puisque Jupiter et la Terre n'arrivent à proximité que tous les 13 mois. À la fin du mois d'octobre 2011, une fenêtre de deux semaines s'offrait à lui.

Par une nuit dégagée, après avoir installé son instrument sur le mont Mégantic, Laurent a pris 30 clichés. Grâce à eux, il a démontré que la lointaine planète pouvait, comme le Soleil, la Lune, la Voie lactée et Vénus, générer des ombres sur la Terre.

Et Mars?

«C'est la prochaine sur la liste», dit-il d'un ton assuré.

Car Laurent V. Joli-Coeur a encore la tête pleine de projets. C'est d'ailleurs pour entretenir sa passion qu'il étudie désormais aux États-Unis, à la Phillips Academy, une école qui, souligne-t-il, possède son propre observatoire. N'allez toutefois pas penser qu'il fera sa carrière dans l'astronomie. Pour l'heure, le jeune homme ignore toujours où la vie le conduira, mais il affirme qu'il préfère les finances et l'architecture à l'astronomie.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer