Le zoo de Granby pourrait remplacer un de ses gorilles décédé 

Il faudra encore quelques semaines avant de connaître la cause exacte de la... (archives La Presse)

Agrandir

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Il faudra encore quelques semaines avant de connaître la cause exacte de la mort du gorille N'sabi qui a été trouvé sans vie vendredi au Zoo de Granby; mais un autre grand singe pourrait éventuellement le remplacer.

N'sabi était l'un des trois gorilles des plaines de l'Ouest africain - les deux autres sont ses demi-frères - résidant au zoo situé aux limites de la Montérégie et de l'Estrie.

Environ 48 heures après la diffusion de la triste nouvelle, 2300 personnes étaient intervenues sur le média social Facebook pour livrer un commentaire sur N'Sabi, déplorant son départ et soutenant entre autres ceux et celles qui l'ont soigné depuis son arrivée il y a dix ans.

Le chef des soins animaliers au sein de l'établissement, Karl Fournier, a indiqué que le gorille, qui venait d'avoir 21 ans (il aurait théoriquement pu vivre jusqu'à 45 ans) avait des symptômes apparentés à celui d'une grosse grippe. On lui avait administré des antibiotiques, tout en lui offrant un environnement adéquat pour favosier le repos. Il était demeuré sous surveillance constante des vétérinaires et des gardiens, mais il n'a pas pu tenir le coup.

Dans la journée de vendredi, une équipe de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal (située à Saint-Hyacinthe mais près de Granby) notamment était sur place pour procéder à la nécropsie. «Mais il faudra attendre les résultats des analyses plus poussées en laboratoire pour obtenir les explications sur les causes de sa mort», a précisé M. Fournier qui a cependant confirmé les lésions pulmonaires sur le gorille.

Mais à ce stade-ici, il est difficile de dire si c'est une bactérie ou autres choses ayant causé ce qui serait une infection respiratoire.

Toutefois, l'équipe pousse pour avoir les résultats rapidement compte tenu de la présence d'autres spécimens au zoo dont les deux demi-frères cadets de N'sabi, Jawara et Zwalani.

D'autre part, aucune décision n'a encore été prise pour déterminer si les deux autres gorilles en vie auront droit à un nouveau compagnon.

Pour la suite des choses, en général, c'est un groupe de travail d'une association nord-américaine spécialisée dans la génétique des gorilles en captivité qui lance des recommandations. Selon M. Fournier, il pourrait suggérer qu'un autre gorille mâle soit présenté aux demi-frères du disparu mais il est trop tôt pour en parler.

Le gorille N'sabi, né en juillet 1995 au Zoo de Calgary, était arrivé au Zoo de Granby en 2006, flanqué de ses deux demi-frères. Ils sont tous nés du même père, mais de mères différentes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer