Manifestation illégale des cols bleus: Longueuil impose des sanctions

Des cols bleus avaient jeté du sel devant... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Des cols bleus avaient jeté du sel devant la porte d'entrée de l'hôtel de ville de Longueuil.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La Ville de Longueuil impose des sanctions à ses employés qui ont participé à une manifestation le 28 janvier dernier qui a été déclarée illégale par la Commission des relations du travail.

Ce jour-là, un employé a déversé le contenu d'une saleuse devant l'hôtel de ville de Longueuil. Il a écopé de 4 jours de suspension consécutifs, sans salaire.

Plusieurs dizaines de véhicules avaient bloqué les abords de l'hôtel de ville de Longueuil et la circulation avait été perturbée dans le secteur jusqu'à l'intervention des policiers.

La Ville de Longueuil a aussi amputé le salaire des 75 employés municipaux qui ont participé à cet arrêt de travail spontané.

La Ville affirme que cet incident et les procédures administratives s'y rattachant lui auront coûté plus de 20 000 $. Un grief patronal a été présenté au Syndicat des cols bleus pour récupérer cette somme.

La manifestation des employés était liée aux mesures disciplinaires à l'encontre d'un employé municipal d'une équipe de déneigement de la Ville de Longueuil qui avait laissé en mouvement les vis sans fin du module d'une souffleuse, sur une rue.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer