Crise de l'eau à Longueuil: un rapport sur les coûts déposé ce soir

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, confirmera que... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, confirmera que l'achat de bouteilles d'eau aura forcé la Ville à dépenser 740 000$.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La mairesse de Longueuil, Caroline Saint-Hilaire, entend déposer ce soir, au conseil municipal, son premier rapport sur la crise de l'eau à la suite d'une fuite de 28 000 litres de diesel survenue le 14 janvier dernier. En vertu de la loi qui entoure ce type de situation d'urgence, la Ville a utilisé ses pouvoirs exceptionnels pour attribuer des contrats de plus de 25 000$ sans appel d'offres.

Mme Saint-Hilaire confirmera que l'achat de bouteilles d'eau aura à lui seul forcé la Ville à puiser dans ses coffres la somme de 740 000$. Sans compter l'argent pour les contrats attribués afin de procéder à des analyses à la station de pompage d'eau brute, rue Saint-Charles, ainsi qu'à du nettoyage. La somme pourrait dépasser 1 million de dollars.

La mairesse, qui avait promis de mener une enquête interne sur l'intervention de ses équipes à la suite du déversement, n'entend pas rendre publiques ses conclusions, à cause d'une demande en recours collectif, a-t-on indiqué à son cabinet. On reproche à la Ville de Longueuil d'avoir tardé à prévenir les citoyens de ne pas consommer l'eau du robinet.

Dans ce dossier, un citoyen de Boucherville réclame 100$ pour chaque personne touchée par la contamination de l'eau dans les arrondissements du Vieux-Longueuil et de Saint-Hubert, et dans les villes de Boucherville et de Saint-Bruno-de-Montarville. La demande sera entendue au mois de mars. Le recours avoisine les 30 millions.

Point mort avec le ministre

L'attachée de presse de la mairesse de Longueuil, Marie-Ève Imonti, a aussi indiqué à La Presse, hier, qu'aucune discussion n'a encore eu lieu avec le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, depuis qu'il a affirmé à La Presse son intention de rembourser aux contribuables les hausses d'impôt foncier. Jeudi dernier, il a été moins incisif en affirmant sur les ondes de Radio-Canada qu'aucune décision n'a été prise à cet effet, mais que la question est toujours en cours d'analyse. Le remboursement moyen serait d'environ 40$ pour les propriétaires fonciers de Longueuil et de Laval.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer