Poursuite contre le maire de Laval: «un gouffre sans fin»

Le maire de Laval, Marc Demers... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le maire de Laval, Marc Demers

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Laval, Marc Demers, estime que la poursuite dont il fait l'objet pour inéligibilité risque de coûter si cher à la Ville que cela s'apparente à «un gouffre sans fin».

C'est ce qu'a déclaré le maire Demers, lundi soir dernier, lors de la période de questions du conseil municipal. Un citoyen lui a demandé s'il comptait rembourser les frais de sa défense qui sont entièrement assumés par la Ville de Laval. M. Demers a réitéré « son droit fondamental de se présenter » et d'être défendu par la municipalité comme le prévoit la loi.

Le maire a également soulevé la question sur la responsabilité des coûts élevés qu'un tel dossier entraîne pour les citoyens de Laval : «[Qui doit payer ?] Celui qui s'est présenté ou celui qui a décidé d'intenter une poursuite ?»

Jacques Foucher, le candidat indépendant à la mairie, a déposé à l'automne dernier une requête en Cour supérieure, estimant que « la démocratie a été bafouée ». M. Demers n'a pas résidé à Laval entre juin 2012 et janvier 2013. Ainsi, M. Foucher demande que Marc Demers soit « dépossédé » de sa charge et que l'élection soit déclarée nulle.

Pour le chef d'Action Laval, Jean-Claude Gobé, l'affirmation de M. Demers laisse voir un «acharnement juridique» coûteux. M. Demers «sait déjà très bien que sa cause est perdue en première instance et qu'il devra la porter en appel, éventuellement jusqu'en Cour suprême», a indiqué M. Gobé.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer