«Grand déblocage» péquiste: «irresponsable», s'entendent libéraux et caquistes

« Je trouve ça irresponsable à quelques semaines... (La Presse Marco Campanozzi)

Agrandir

« Je trouve ça irresponsable à quelques semaines du début des travaux », a lancé André Fortin, ministre des Transports, au sujet de la décision du PQ d'annuler l'essentiel du projet de Réseau express métropolitain (REM).

La Presse Marco Campanozzi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard et la Coalition avenir Québec (CAQ) trouvent « irresponsable » le plan du Parti québécois (PQ), qui a annoncé mardi qu'il annulerait l'essentiel du projet de Réseau express métropolitain (REM) pour le remplacer par un nouveau plan de mobilité régional s'appuyant sur des tramways, les trains de banlieue et le métro.

« Je trouve ça irresponsable à quelques semaines du début des travaux », a lancé André Fortin, ministre des Transports, à son arrivée à l'Assemblée nationale.

« Ce n'est pas un plan que le PQ a lancé lors de l'étude du projet de loi. Ce n'est pas un plan que le PQ a lancé lors du dévoilement du tracé du REM. C'est un plan qu'ils dévoilent, et avec des demandes très spécifiques à la Caisse de se désengager du projet à quelques semaines du début des travaux. Honnêtement, ça m'apparaît improvisé et quelque chose qu'ils ont pensé sur un coin de table, à la dernière minute », a-t-il ajouté.

François Legault... (Photo Ryan Remiorz, La Presse canadienne) - image 2.0

Agrandir

François Legault

Photo Ryan Remiorz, La Presse canadienne

Au même moment, dans une autre aile du parlement, le chef de la CAQ, François Legault, tenait des propos similaires.

« C'est irresponsable de la part de Jea-François Lisée. Il est dur à suivre. C'est comme un tacticien qui vient de sortir un nouveau lapin de son chapeau. Il n'a jamais dit ça avant », a-t-il soupiré.

« J'espère que quelqu'un dans son équipe a évalué les pénalités qui seraient attachées à l'annulation du REM. Le contrat a été donné en bonne et due forme suite à une soumission internationale ! », s'est-il exclamé.

Legault « corrige » ce qui a été dit à La Pocatière

Questionné par la presse parlementaire sur le plan de « grand déblocage » du PQ, François Legault a profité du moment pour « être plus clair et corriger ce qui a été dit quand [il est] allé à La Pocatière».

En février dernier, alors qu'il était de passage à l'usine de Bombardier dans le Bas-du-Fleuve, le chef caquiste aurait dit qu'il s'engage à rouvrir le contrat donné par la Caisse de dépôt et placement du Québec à Alstom pour la construction du REM, selon ce que titre un article de la station régionale de Radio-Canada au Bas-Saint-Laurent.

Après son passage, le gouvernement Couillard avait dénoncé cette position de la CAQ en estimant qu'il « remettait en cause l'indépendance de la Caisse et brise au passage l'entente survenue entre le gouvernement du Québec et la Caisse pour lui permettre de réaliser ce projet ».

« Lorsque je suis allé à La Pocatière, j'ai dit qu'un gouvernement de la Coalition avenir Québec va essayer de négocier avec Alstom une participation dans le contrat du REM [pour voir] s'ils peuvent donner une partie du contrat à Bombardier. Il n'a jamais été question de rouvrir le contrat du REM qui est déjà signé », a-t-il affirmé, mardi.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer