Quatre morts à Châteauguay: les identités révélées, Québec agira

Le député de Châteauguay, Pierre Moreau.... (Photo Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

Le député de Châteauguay, Pierre Moreau.

Photo Jacques Boissinot, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les deux grands-parents qui ont péri dans un accident de la route avec leur petit-fils, la nuit dernière, à Châteauguay, sont Pierre Julien-Proulx et Raymonde Bouchard-Proulx, âgés de 80 et 82 ans, a révélé la Sûreté du Québec. Leur petit-fils étant âgé de 14 ans, son identité ne peut être rendue publique.

Monsieur Julien-Proulx a emprunté une bretelle menant à l'autoroute 30 en sens inverse. Il a effectué une collision frontale avec un autre véhicule à bord duquel se trouvaient cinq personnes. La passagère avant, Carole Downer, a aussi péri. La femme de 56 ans était originaire de l'Ontario. 

L'accident a eu lieu à la hauteur de la sortie 35 de l'autoroute 30 Ouest. L'enquête n'a pas encore permis d'établir les circonstances de l'accident, mais selon des habitués du secteur, la signalisation porte à confusion à cet endroit. 

« Je peux vous dire que je ne suis pas surprise que ça arrive une autre fois, a affirmé sur Facebook Ghislaine Campeau, une résidente de Châteauguay. Il nous est arrivé par deux fois qu'une personne s'en vienne vers nous à contresens dans la sortie Haute-Rivière et cela est également arrivé à mon fils. »

Québec agira

Le ministre Pierre Moreau s'est engagé à modifier la signalisation routière sur la bretelle de la 30 qui a conduit à la mort de ces quatre personnes.  

Député de Châteauguay, M. Moreau a souligné « qu'il n'était pas question d'attendre le rapport du coroner » devant cet accident. « Pas question de mois, mais de semaines... de jours si possible ! » 

Pour le ministre Moreau, il paraît clair que la signalisation dans le secteur soulève des questions. Il y a deux ans, dans des circonstances identiques, un autre conducteur avait perdu la vie. Encore là l'événement était survenu après le coucher du soleil. Il a souligné être d'autant plus sensible à ce problème que son père est décédé dans un accident d'auto parce qu'un conducteur s'était engagé dans la mauvaise direction sur l'autoroute 20.

Pour M. Moreau, il faudrait peut-être penser à une signalisation lumineuse, sûrement ajouter des panneaux prévenant les conducteurs qu'ils ne peuvent s'engager sur cette bretelle.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer