Projet de loi sur les hydrocarbures: les libéraux imposent le bâillon

«On est rendus à 140 heures qui ont... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«On est rendus à 140 heures qui ont été mises sur le projet de loi et il reste à peu près les deux tiers du projet de loi qui n'ont pas été étudiés après 140 heures, a argué M. Fournier. Le principe est assez simple : il y a un temps pour délibérer et, à un moment donné, il y a un temps pour décider.»

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard va imposer le bâillon parlementaire pour forcer l'adoption du projet de loi 106 sur la mise en oeuvre de la politique énergétique et encadrant l'exploitation pétrolière.

Le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, a annoncé mercredi après midi qu'une seconde période des questions aurait lieu vendredi en fin de journée pour permettre une seconde journée de débat parlementaire.

Le projet de loi devrait être adopté dans la nuit de vendredi à samedi, selon les plans du gouvernement.

«On est rendus à 140 heures qui ont été mises sur le projet de loi et il reste à peu près les deux tiers du projet de loi qui n'ont pas été étudiés après 140 heures, a argué M. Fournier. Le principe est assez simple : il y a un temps pour délibérer et, à un moment donné, il y a un temps pour décider.»

«Le gouvernement n'a pas beaucoup le choix», a-t-il ajouté.

Le projet de loi du ministre Pierre Arcand est à l'étude depuis des semaines en commission parlementaire. Il prévoit dans un premier temps la mise en oeuvre de la Politique énergétique 2030.

C'est toutefois l'autre volet du projet de loi, sur les hydrocarbures, qui suscite les craintes de l'opposition et des écologistes. Le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a refusé de fermer complètement la porte à l'exploitation du pétrole et du gaz dans la vallée du Saint-Laurent, au motif que de nouvelles technologies pourraient rendre cette industrie plus acceptable à l'avenir.

L'opposition a tenté - sans succès - de convaincre le gouvernement de scinder le projet de loi.

M. Fournier estime qu'il y a «urgence» d'adopter le projet de loi 106, puisque la dernière loi qui encadrait les hydrocarbures date d'il y a un siècle.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer