PQ: Martine Ouellet dépose son bulletin de candidature

Martine Ouellet lors de l'annonce de sa candidature... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Martine Ouellet lors de l'annonce de sa candidature à la direction du Parti québécois

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

À la veille de la Fête nationale, Martine Ouellet est devenue jeudi la quatrième candidate à la direction du Parti québécois à déposer les signatures de membres requises en appui à son bulletin de candidature.

Elle a remis 2217 signatures provenant de 116 circonscriptions au président du comité exécutif du Parti québécois, Raymond Archambault, en plus de son dépôt de 10 000 $ sous forme de chèque, remplissant ainsi les formalités requises.

Il devra maintenant y avoir vérification pour s'assurer que tout est conforme et que la représentativité requise est atteinte. En fait, ce sont 1500 signatures de membres qui étaient requises à l'appui de tout bulletin de candidature, provenant de sept régions et 45 circonscriptions.

Au cours d'une rencontre avec la presse, Mme Ouellet a pris la peine de souligner que son organisation avait aussi réussi à recruter 700 nouveaux membres pour le Parti québécois, dont plusieurs Québécois d'adoption.

« Je fais cette course-là pour gagner. Il faut qu'on assume notre indépendance. Ce n'est pas en étant défaitiste et en se disant 'bien, on n'est pas prêt ; on n'y arrivera pas » que le Québec va avancer. C'est le contraire. On est capable, on est prêt au Québec. Il y a déjà plus de la moitié du chemin qui a été fait par Jacques Parizeau. Et ça nous appartient de compléter ce chemin-là », a lancé Mme Ouellet, à son arrivée aux bureaux montréalais du PQ.

Elle était d'ailleurs accompagnée de militants et de personnalités qui l'appuient, parmi lesquelles l'ancien syndicaliste et ministre du gouvernement de René Lévesque, Robert Dean, et Vincent Lemay-Thivierge, auteur-compositeur-interprète et ancien candidat de Québec solidaire.

« On rassemble très large et c'est ça qui est important », a commenté la candidate.

Mme Ouellet a sciemment choisi l'occasion de la Fête nationale pour déposer son bulletin de candidature - pas précisément le 24, toutefois, puisque les bureaux du parti seront fermés. « La Fête nationale, ça deviendra notre Independance Day qu'ils ont aux États-Unis. Donc, notre Jour de l'Indépendance, ce sera le 24 juin », a-t-elle lancé.

Le parti annoncera le 4 juillet le nom de ceux qui auront rempli toutes les conditions. Ce n'est qu'à ce moment qu'ils deviendront officiellement candidats à la succession de Pierre Karl Péladeau.

Le prochain chef du Parti québécois sera connu le 7 octobre prochain. Le vote aura lieu par téléphone et par Internet du 5 au 7 octobre.

Avant Mme Ouellet, Alexandre Cloutier, Véronique Hivon et Jean-François Lisée avaient rempli les mêmes formalités pour officialiser leur candidature à la direction du PQ. Des cinq qui ont déclaré leur intérêt pour la direction, il ne manque plus que Paul St-Pierre Plamondon.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer