Une fronde des élus libéraux guette Couillard, selon la CAQ

Des élus libéraux auraient fait part de leur... (Photo Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

Des élus libéraux auraient fait part de leur mécontentement au leader parlementaire de la CAQ par rapport aux positions du gouvernement Couillard sur plusieurs enjeux.

Photo Jacques Boissinot, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La tenue d'un caucus spécial des députés libéraux prouve qu'une révolte se prépare contre le premier ministre Philippe Couillard, a affirmé vendredi le leader parlementaire de la Coalition avenir Québec, François Bonnardel.

« Je crois qu'il y a une fronde qui se prépare contre le premier ministre, a indiqué le député caquiste. Pluiseurs députés, selon ce qu'on entend, ce qu'on voit, mettent en doute certainement le leadership du premier ministre. »

Les élus du Parti libéral tiendront lundi une rencontre à huis clos avec le premier ministre, une rencontre qui se déroulera en l'absence du personnel politique.

Il s'agit d'un événement exceptionnel parce qu'il aura lieu à la fin d'une session parlementaire. Il survient aussi dans un contexte où la gestion des controverses par l'entourage du permier ministre a été critiquée dans les rangs libéraux ces dernières semaines.

Il a notamment été montré du doigt lors de la controverse qui a mené à l'éjection de Sam Hamad du cabinet. Plus récemment, l'opposition a ciblé le chef de cabinet du premier ministre, Jean-Louis Dufresne, après les révélations l'ex-ministre Robert Poëti sur les irrégularités au ministère des Transports.

M. Bonnardel rappelle que le projet de loi 100 sur l'industrie du taxi a également divisé les libéraux, puisqu'il devrait compromettre les activités d'Uber au Québec.

La présidente du caucus libéral, Nicole Ménard, a affirmé jeudi que la soirée se veut conviviale et se déroulera « en jeans ou en bermudas ». Elle a assuré que la rencontre « n'a rien à voir » avec les rumeurs de grogne au sein de son parti.

Mais M. Bonnardel n'en croit rien.

« Depuis que je suis à l'Assemblée nationale, je n'ai jamais vu un caucus de fin de session sans apparatchiks, pour soudainement juste fêter la fin de session, a-t-il dit. Je ne crois pas du tout aux commentaires de la présidente du caucus libéral. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer