Projets routiers: une «nouvelle comptabilité» explique la hausse de la facture, dit le MTQ

La facture du maintien du pont Honoré-Mercier est... (PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La facture du maintien du pont Honoré-Mercier est passée de 226,1 à 277,6 millions (+22,78 %), selon la nouvelle comptabilité du MTQ.

PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE

(Québec) Si la facture prévue de plusieurs projets routiers a grimpé au cours de la dernière année, c'est en raison d'une « nouvelle comptabilité » et non d'une explosion des coûts, soutient le ministère des Transports du Québec (MTQ).

Mardi, la Coalition avenir Québec (CAQ) a dénoncé des dépassements de coûts prévus « faramineux » pour six projets à Montréal. La hausse se chiffre entre 12 % et 37 % en un an.

Or, le MTQ a expliqué à La Presse qu'une « nouvelle comptabilité » a été adoptée pour 2016. La facture prévue de chaque projet visant le maintien d'une infrastructure comprend désormais les « frais généraux ». Il s'agit des coûts de main-d'oeuvre du ministère associés à chaque projet et les intérêts sur les emprunts auprès du Fonds de financement du Québec pour la réalisation des travaux, a expliqué un porte-parole, Mario St-Pierre.

« Les frais généraux maintenant sont imputés projet par projet. Avant, ils étaient regroupés dans une enveloppe globale. C'est une décision de présentation de comptabilité », a-t-il soutenu. Selon lui, les projets eux-mêmes ne sont pas plus coûteux. Les millions supplémentaires associés à chaque projet, « ce n'est pas quelque chose qui est donné en plus au privé pour exécuter les travaux ».




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer