Cliniques d'avortement: Québec ouvert à l'idée de créer un périmètre de sécurité

Lise Thériault, ministre de la Condition féminine, s'est montrée... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Lise Thériault, ministre de la Condition féminine, s'est montrée ouverte hier à l'idée péquiste de créer un périmètre de sécurité autour des 47 cliniques d'avortement de la province.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard se montre ouvert à l'idée de créer un périmètre de sécurité autour des 47 cliniques d'avortement de la province.

Le Parti québécois déposera aujourd'hui un projet de loi à cet effet, comme l'a rapporté La Presse hier. Une initiative accueillie avec intérêt par la ministre de la Condition féminine, Lise Thériault. « Les femmes, à partir du moment où elles ont pris la décision d'aller se faire avorter, c'est une décision qui est très difficile, dans plusieurs cas, c'est un choix personnel, a dit la ministre. Ces femmes-là n'ont pas besoin d'être harcelées. »

La ministre dit vouloir s'assurer que le droit à l'avortement soit préservé. Elle souligne qu'une initiative semblable a été adoptée en Colombie-Britannique.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer