Québec solidaire se clame «seul pourfendeur crédible» de l'austérité

La députée solidaire de Gouin, Françoise David... (Olivier Pontbriand, Archives La Presse)

Agrandir

La députée solidaire de Gouin, Françoise David

Olivier Pontbriand, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Québec solidaire a clôturé son conseil national, dimanche à Québec, en affirmant qu'il est le seul «pourfendeur crédible» de l'austérité libérale et qu'il souhaite raffermir sa présence en région.

Dans son discours de clôture, la porte-parole du parti, Françoise David, a répété que les Québécois sont inquiets et en colère depuis que le gouvernement libéral a procédé à des «coupes sévères» en santé, en éducation et dans les services sociaux.

Une inquiétude que Mme David perçoit également sur le plan environnemental, alors qu'un nouvel oléoduc pourrait bientôt sillonner le Québec. Un projet qui a été élaboré pour répondre à «l'appétit vorace des profits des multinationales, et tellement pas pour la population du Québec», s'est-elle insurgée.

Mais bien que le Parti québécois dénonce également ce climat d'austérité, Mme David estime que Québec solidaire est la seule formation politique qui propose des pistes de solution concrètes pour dégager des fonds pour l'État québécois.

«On est les seuls à dire que le déficit zéro ce n'est pas un dogme, on est les seuls à dire que oui on peut aller chercher de l'argent dans le fonds des générations qui accumule des milliards de dollars pendant qu'on coupe dans des domaines où il y a des gens très vulnérables», lance-t-elle.

Les régions sont également très touchées par les effets de l'austérité, note Mme David. Québec solidaire a d'ailleurs effectué une tournée économique de plusieurs régions du Québec cet automne. Le parti est notamment allé à la rencontre d'élus, de citoyens et de représentants de différents milieux en Abitibi-Témiscamingue, dans le Bas-Saint-Laurent et dans les Cantons-de-l'Est.

«Mes collègues solidaires et moi avons été agréablement surpris et surprises par l'accueil que nos idées ont reçu, même dans des milieux qui nous sont moins traditionnellement associés», a mentionné Mme David dans un communiqué publié dimanche spécifiant que la «vision du monde» de Québec solidaire est partagée à l'extérieur de Montréal, où le parti n'a fait élire aucun député.

«Ce qui m'a beaucoup frappé en région, c'est la résilience, la combativité, la créativité des gens», a-t-elle explicité en entrevue à La Presse Canadienne.

Au fil des rencontres, une demande a fait l'unanimité, rapporte la porte-parole. «Les gens nous ont beaucoup parlé de l'importance de diversifier l'économie régionale et d'avoir l'aide de l'État pour l'émergence de petites entreprises y compris dans le monde agricole.»

Québec solidaire espère maintenant que la population québécoise maintiendra la pression sur le gouvernement Couillard pour qu'il cesse ses coupes dans les services publics. Mme David croit que «la mobilisation extraordinaire des parents et du personnel d'enseignement» a forcé la main de Québec qui a consenti il y a quelques jours à réinvestir 80 millions $ en éducation.

«C'est un tout petit pas et il devrait en faire bien d'autres», a-t-elle soufflé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer