Aile jeunesse du PQ: Ariane Cayer succède à Léo Bureau-Blouin

Après avoir été chaleureusement applaudie par les jeunes... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Après avoir été chaleureusement applaudie par les jeunes péquistes réunis en congrès à Waterville, en Estrie, Ariane Cayer a soutenu qu'elle tenait à ce qu'il y ait désormais une plus grande cohésion au sein de son organisation.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Ariane Cayer prend la tête du Comité national des jeunes du Parti québécois (CNJPQ).

Au terme d'un vote ayant eu lieu dimanche, elle a devancé son unique opposant, Vincent-Gabriel Langlois.

Les deux adversaires n'en étaient pas à leurs premières armes au sein du CNJPQ.

Avant le scrutin, Mme Cayer y siégeait comme conseillère alors que M. Langlois y jouait le rôle de vice-président.

La gagnante a pris la parole après avoir été informée de sa victoire.

Après avoir été chaleureusement applaudie par les jeunes péquistes réunis en congrès à Waterville, en Estrie, elle a soutenu qu'elle tenait à ce qu'il y ait désormais une plus grande cohésion au sein de son organisation.

«La division, c'est assez. C'est fini», a-t-elle déclaré, d'un ton sans appel.

La nouvelle présidente du Comité national des jeunes du Parti québécois a enchaîné en disant qu'elle était persuadée que «tout le monde avait compris le message».

Ariane Cayer a, par la suite, insisté sur l'importance de «se tourner vers l'avenir» en faisant allusion au passage aux prochaines élections provinciales.

Mme Cayer succède à l'ex-député péquiste de la circonscription de Laval-des-Rapides et ancienne figure de proue du mouvement étudiant, Léo Bureau-Blouin.

Ce dernier a choisi de renoncer au poste du président du CNJPQ afin de pouvoir se consacrer à ses études et à son travail.

Il a spécifié qu'il souhaitait aussi céder sa place à une personne qui avait choisi de se ranger derrière le vainqueur lors de la récente course à la direction ayant eu lieu chez les péquistes.

Selon M. Bureau-Blouin, qui avait ouvertement endossé le candidat défait Alexandre Cloutier, Ariane Cayer avait offert son soutien à celui qui devait devenir le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer