Crédits d'impôt: Couillard nie avoir cherché à nuire à Julie Snyder

Philippe Couillard... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Philippe Couillard

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Philippe Couillard a nié mardi avoir tenté de nuire à Julie Snyder, la conjointe de Pierre Karl Péladeau, en rétablissant les règles qui prévalaient avant les dernières élections quant aux crédits d'impôt pour la production cinématographique et télévisuelle.

Dans une entrevue accordée au Devoir, Mme Snyder a dénoncé la décision « discriminatoire » du gouvernement et dit envisager de le poursuivre. La survie de son entreprise, Productions J, est en jeu selon elle.

Contre l'avis des fonctionnaires du ministère de la Culture, le gouvernement Marois a, à la veille des dernières élections, accepté des changements aux règles fiscales qui ont directement favorisé les Productions J. Cette société est devenue éligible au crédit d'impôt même si elle est liée à un diffuseur, à savoir TVA, propriété du conjoint de Mme Snyder, le député péquiste Pierre Karl Péladeau.

Dans le budget Leitao, le gouvernement Couillard a rétabli les règles qui existaient auparavant. A-t-il cherché à cibler directement Julie Snyder ? «Non, il faut totalement enlever ça de la table», a répondu le premier ministre lors d'un point de presse à Québec.

M. Couillard a fait valoir que les producteurs indépendants «s'estimaient désavantagés» par la décision du gouvernement Marois et «souhaitaient un terrain de jeu plus égal».

«C'est le seul critère qui nous a guidé», a-t-il plaidé. Ceux qui affirment comme Mme Snyder que la mesure est discriminatoire «posent la situation à l'envers».

«Il faudrait plutôt se demander comment on est arrivé à une situation qui, selon les producteurs indépendants, créait une iniquité», a-t-il ajouté.

Le gouvernement Marois a-t-il accordé un traitement de faveur à Julie Snyder, juste avant le déclenchement des élections et le saut en politique de M. Péladeau ? «Je n'irai pas là», a répondu M. Couillard.

Pierre Karl Péladeau a préféré ne pas commenter la situation de Production J, mardi, faisant valoir qu'il s'agit de l'entreprise de sa conjointe.

«Ce sont ses affaires, a-t-il dit. Ça fait 25 ans qu'elle fait de la télévision. C'est à elle de se prononcer.»

Mais les ténors du Parti québécois ont accusé le gouvernement libéral de discriminer Production J et de cibler indirectement M. Péladeau en adoptant une mesure qui nuit à sa conjointe.

Aux yeux du chef par intérim, Stéphane Bédard, la décision de Québec est «subjective».

« C'est clairement orienté, a-t-il dénoncé. Et en plus, c'est rétrograde. L'indépendance ne se mesure pas par rapport à la situation maritale, mais bien à la production en tant que telle. »

Nicolas Marceau, le ministre des Finances qui a permis à Productions J de bénéficier des crédits d'impôt, a nié que les fonctionnaires se soient opposés à la mesure. Il a défendu sa décision, mardi, en soulignant que Production J avait profité de ce programme avant 2008.

«J'ai rétabli la situation qui prévalait avant 2008, a expliqué M. Marceau. J'ai remis les choses correctement parce qu'il y avait une injustice, tant qu'à moi, qui était avait été mise en place.»

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, s'est pour sa part dit d'accord avec la décision du gouvernement Couillard. À ses yeux, l'entreprise de Julie Snyder ne peut être considérée comme indépendante puisque son conjoint est actionnaire de contrôle de TVA avec qui Production J entretient une importante relation d'affaires.

«C'est troublant ce qui est arrivé avec le Parti québécois, a dit M. Legault. On avait un crédit d'impôt qui était destiné à des producteurs indépendants, et là, on l'a étendu à quelqu'un qui ne fait affaire qu'avec Québecor et TVA et qui est mariée avec le propriétaire.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer