Intégrisme: la proposition de la CAQ menace les églises, selon Couillard

Philippe Couillard... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Philippe Couillard

PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Ouellet
La Presse Canadienne
Québec

Les limites que veut imposer la Coalition avenir Québec (CAQ) à la liberté d'expression mèneraient à la fermeture des églises et des synagogues, croit le premier ministre Philippe Couillard.

La CAQ presse le gouvernement libéral d'agir contre l'intégrisme en modifiant la Charte des droits et libertés pour interdire le déni «à répétition» des valeurs québécoises, comme la démocratie, l'égalité des sexes et le respect de l'orientation sexuelle.

La mesure vise à faire taire les imams «radicaux» qui prêchent la charia et défendent des positions rétrogrades.

En Chambre mercredi, le premier ministre a de nouveau rejeté la proposition caquiste, faisant valoir que la liberté d'expression comporte aussi le droit de proférer des inepties. Pour M. Couillard, la cour a très bien défini les deux seules limites à la liberté d'expression que sont l'appel à la haine et le discours haineux.

Il a aussi fait remarquer que les imams ne sont pas les seuls leaders religieux à tenir des discours qui contreviennent aux valeurs de la société libérale, notamment en matière d'orientation sexuelle et d'égalité des sexes. Prise à la lettre, la proposition caquiste aurait pour effet de fermer non seulement des mosquées, mais aussi des églises chrétiennes et des synagogues, a affirmé le premier ministre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer