Sécurité: Couillard se fait rassurant

Le premier ministre du Quebec, Philippe Couillard... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le premier ministre du Quebec, Philippe Couillard

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jocelyne Richer
La Presse Canadienne
QUÉBEC

La sécurité est désormais hissée au rang des priorités du gouvernement, a indiqué lundi le premier ministre Philippe Couillard, sans toutefois fixer aucune échéance pour annoncer de nouveaux moyens d'intervention visant à éradiquer d'éventuelles menaces.

En point de presse, en marge d'un caucus de deux jours précédant la rentrée parlementaire du 10 février, M. Couillard a cherché à se faire rassurant, à l'occasion de sa première rencontre avec les médias au retour d'une mission économique de plusieurs jours en Europe.

Au lendemain des attentats terroristes survenus en France, M. Couillard a dit que les questions de sécurité, de prévention du radicalisme islamique et de lutte au terrorisme étaient sur toutes les lèvres en Europe.

Durant ses rencontres de haut niveau à Londres, Bruxelles ou Davos, le «premier mot (entendu), toujours: sécurité, sécurité, sécurité. Oui, déploiement des forces policières, enquêtes précoces, liens avec les communautés. C'est ça qui va nous permettre d'avoir des actions concrètes», a-t-il commenté.

La sécurité fait donc partie des «préoccupations les plus centrales» du gouvernement qu'il dirige, a-t-il ajouté.

Il a promis une fois de plus que son gouvernement interviendrait, mais il est encore demeuré vague sur les moyens privilégiés et les échéances.

M. Couillard a rappelé son intention de présenter une loi sur la neutralité religieuse de l'État, qui comportera des dispositions visant à revoir la loi de protection de la jeunesse pour éviter les crimes d'honneur ou les mariages forcés, de déposer un plan d'action de lutte à l'intégrisme, de même qu'une nouvelle politique d'immigration.

Le projet de loi sur la neutralité religieuse de l'État pourrait être déposé au cours du printemps, mais cette initiative pourrait aussi être reportée à plus tard, a réaffirmé le premier ministre, résistant aux nombreux appels, notamment des partis d'opposition, qui l'exhortent à accélérer la cadence.

«Il va venir quand il sera prêt, a commenté de son côté le leader du gouvernement, Jean-Marc Fournier, à propos du projet de loi sur la laïcité. Ce n'est pas tellement le "quand" le plus important, c'est ce qu'il y aura à l'intérieur de ces mesures.»

Quant à elle, la ministre responsable du dossier, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, ne s'est pas présentée devant les médias.

Vendredi, par ailleurs, se tenait une première rencontre politique entre les ministères chargés d'élaborer le plan d'action de lutte à l'intégrisme au cours des prochains mois, un projet sous la responsabilité de la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, qui n'a pas commenté le sujet lundi. Le plan d'action doit porter notamment sur les moyens à privilégier pour mieux détecter les individus tentés par le radicalisme religieux.

Le gouvernement «ne ménagera aucun effort pour assurer la sécurité des gens», a soutenu le premier ministre, en précisant que les forces policières québécoises étaient en lien constant avec les forces policières fédérales.

Plus de 500 policiers de la Sûreté du Québec ont été formés sur les questions de sécurité et de lutte au terrorisme, a-t-il fait valoir.

Le premier ministre s'est aussi dit d'avis qu'un État comme le Québec devait conserver ses liens avec les pays qui bafouent les droits de la personne en général et ceux des femmes en particulier.

«Il faut maintenir ces liens parce que la plus certaine façon de les rendre encore plus radicaux et éloignés de nos valeurs, c'est de les maintenir dans l'isolement», selon lui.

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de laïcité, la députée Agnès Maltais, est revenue à la charge lundi pour demander au gouvernement d'agir rapidement dans ce dossier.

«Il est souhaitable pour la population québécoise qu'au terme de leur caucus, les libéraux présentent enfin une position claire et un calendrier précis» sur toutes ces questions, a fait valoir la députée péquiste dans un communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer