Les coupes du gouvernement Couillard rendent les manifs plus populaires

La manifestation contre l'austérité à Montréal du 31... (Photo Patrick Sanfaçon, Archives La Presse)

Agrandir

La manifestation contre l'austérité à Montréal du 31 octobre dernier.

Photo Patrick Sanfaçon, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

Les récentes annonces et rumeurs de compressions dans les services publics, particulièrement celle touchant le tarif des services de garde, ont eu pour effet de stimuler la mobilisation en vue des grandes manifestations prévues samedi prochain à Montréal et Québec.

«Oui, il y a eu plus de demandes» pour participer aux manifestations depuis les récentes annonces du gouvernement Couillard. «Non seulement il y a eu plus de demandes, mais la réaction, de façon générale, nous laisse croire que ça va être une très, très, très grande manifestation, et à Montréal et à Québec», a commenté en entrevue lundi le président de la CSN, Jacques Létourneau.

La mobilisation touche bien plus que les opposants au projet de loi 3 sur la réforme des régimes de retraite dans le milieu municipal. L'annonce touchant la modulation des tarifs dans les services de garde en a choqué plus d'un, rapporte M. Létourneau. Les employés du secteur privé aussi se sentent interpellés, assure-t-il.

Dimanche, le comité Robillard sur la révision des programmes a ciblé l'assurance-stabilisation des agriculteurs, le transport ambulancier, le financement des étudiants internationaux, en plus des transferts du gouvernement du Québec vers les municipalités.

«C'est clair que plus les libéraux vont en mettre dans le voyage, plus la mobilisation risque d'être forte», a opiné M. Létourneau. Il croit que les manifestations vont être comparables à celles qui, en 2003, étaient organisées par la coalition «J'ai jamais voté pour ça» contre le gouvernement de Jean Charest.

«On me disait ce matin qu'il n'y a plus aucun autobus coach disponible à travers le Québec pour les mobilisations. On commence à louer des autobus scolaires», a commenté M. Létourneau.

La CSN à elle seule a nolisé 80 autocars qui se rendront à Montréal et 75 à Québec. Trois autobus viendront des Îles-de-la-Madeleine, souligne le syndicaliste.

Et les manifestations rassembleront aussi les autres grandes organisations syndicales, des groupes sociaux et étudiants, sans compter, bien sûr, des parents: FTQ, CSQ, CSD, Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec, Fédération étudiante universitaire, Fédération étudiante collégiale, Fédération autonome de l'enseignement, Collectif Québec sans pauvreté, pour ne nommer que ceux-là.

Des tracts étaient d'ailleurs distribués dans le métro de Montréal, lundi matin, pour inviter les gens à participer aux manifestations.

À Montréal, le rassemblement aura lieu à la Place du Canada à midi, à l'angle de René-Lévesque et Peel, et le départ aura lieu à 13h. À Québec, il aura lieu au Parc des Champs-de-Bataille sur les plaines d'Abraham.

Les organisateurs ont veillé à la sécurité pour éviter tout débordement; ils ont indiqué le trajet aux services de police concernés, a noté M. Létourneau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer