Pauline Marois vend La Closerie pour 6,5 millions

L'ancienne demeure de Pauline Marois, à L'Île-Bizard.... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

L'ancienne demeure de Pauline Marois, à L'Île-Bizard.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pauline Marois et son mari, Claude Blanchet, viennent de vendre leur demeure de L'Île-Bizard, «l'une des plus grandes résidences dans l'est du Canada» selon le courtier, pour 6,5 millions. C'est le très discret homme d'affaires franco-belge Patrice Rochemont qui a mis la main sur le manoir, inspiré du château de Moulinsart des aventures de Tintin. La transaction a été conclue mardi.

Le prix obtenu par le couple Marois-Blanchet est plus bas que celui qu'il espérait au début du processus. Mise en vente à l'été 2009 pour 8 millions, la demeure n'avait pas trouvé preneur.

Fin 2011, on espérait en tirer 6,7 millions. Elle a finalement été vendue pour 6,475 millions. Le prix inclut l'ensemble du domaine (y compris ses écuries et le «pool house») ainsi que «les appareils électroménagers, l'équipement de la salle de cinéma, des deux studios d'enregistrement», notamment.

Le bureau de la première ministre a refusé de commenter le dossier, hier soir.

Transaction paralysée

La transaction entre la famille de la première ministre et Patrice Rochemont a été ralentie en raison d'un délai d'immigration concernant l'homme d'affaires.

Comme La Closerie est située sur un territoire agricole, elle ne pouvait être vendue à des étrangers, en vertu des lois assurant la protection de ce type de terres.

Après des mois d'attente, Patrice Rochemont a finalement obtenu sa résidence permanente de la part de Québec en mai 2012, selon l'acte de vente. Il a ensuite reçu «sa confirmation de résidence permanente» du gouvernement fédéral le 9 avril 2013.

Ce n'est pas le premier achat de Patrice Rochemont sur L'Île-Bizard. En 2012, il a dépensé presque 10 millions pour acquérir diverses propriétés. Il a notamment mis la main sur le domaine d'Elias Noujaïm, un associé du beau-frère de l'ex-dictateur tunisien Ben Ali, pour 2,6 millions. La détermination de M. Rochemont à obtenir La Closerie l'a poussé, à l'aide d'une société à numéro, à remplacer Claude Blanchet dans le cadre d'une promesse d'achat sur le condo que lorgnaient la première ministre et son mari. Patrice Rochemont assurait ainsi le vendeur de ce condo, l'homme d'affaires Maxime Rémillard, de ne pas se retrouver le bec à l'eau en cas de pépin.

De L'Île-Bizard au Vieux-Montréal

L'acte de vente indique aussi que Claude Blanchet et Pauline Marois seront «prochainement» domiciliés dans le luxueux condo du Vieux-Montréal qu'ils ont acheté pour 2,5 millions le mois dernier. En 2009, lors de la mise en vente de La Closerie, Mme Marois affirmait vouloir résider dans Charlevoix, la circonscription qu'elle représente à l'Assemblée nationale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer