Exclusif

Montréal achètera un camion d'intervention blindé

Camion blindé Thunder 1... (Photo tirée de la fiche technique de Cambli.)

Agrandir

Camion blindé Thunder 1

Photo tirée de la fiche technique de Cambli.

Partager

Annabelle Blais
La Presse

Après Québec et Vancouver, Montréal se prépare à faire l'acquisition d'un camion d'intervention blindé, selon les informations obtenues par La Presse. Il s'agirait du même blindé tactique Thunder 1 que celui acquis en octobre dernier par la Ville de Québec au coût d'un demi-million de dollars et fabriqué par l'entreprise Cambli de Saint-Jean-sur-Richelieu, sur la Rive-Sud.

De son côté, la présidente de l'entreprise, Véronique Tougas, précise que rien n'est encore conclu, mais que des pourparlers sont en cours. Le commandant Vincent Richer, du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), affirme pour sa part qu'un «processus d'évaluation» est en cours et que les équipements de Cambli ont été étudiés.

Selon nos informations, Montréal paierait de 300 000 à 350 000$, donc moins cher que la Ville de Québec, car elle obtiendrait une version de démonstration.

Pour le SWAT

Le Thunder 1 est un blindé semi-militarisé, notamment utilisé par les groupes tactiques d'intervention. «Ça fait cinq ans que les policiers du SWAT de Montréal en demandent un, affirme Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers de Montréal. Si, effectivement, il y a des pourparlers, c'est une très bonne nouvelle.»

Ce type de véhicule, à l'épreuve des balles, est particulièrement utilisé dans les opérations où une personne armée se barricade, comme cela s'est produit à Montréal le 29 mars dernier. Un forcené enfermé chez lui avait tiré des coups de feu en direction de policiers.

Ce genre de situation survient plus souvent qu'on le croit, poursuit M. Francoeur. L'an dernier, le SWAT de Montréal - à ne pas confondre avec le groupe tactique qui intervient dans les manifestations - a effectué 900 sorties. «Il ne faudrait pas attendre qu'un événement malheureux survienne pour agir, dit M. Francoeur. Les grandes villes nord-américaines s'équipent de plus en plus de blindés. Malheureusement, on est rendus là.»

Ces véhicules peuvent aussi servir lors de prises d'otage, de fusillades ou encore pour escorter des fourgons de prisonniers, selon la Sûreté du Québec et la Fraternité. Cambli souligne que le Thunder 1 n'est pas conçu pour le contrôle des foules. De son côté, le SPVM assure n'avoir aucunement besoin d'un blindé pour contrôler les foules.

Les Thunder 1 sont adaptés en fonction des demandes du corps policier, et les prix varient selon les options.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer