Changement de garde au BAPE

Le ministre de l'Environnement, Daniel Breton (photo), avait... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Le ministre de l'Environnement, Daniel Breton (photo), avait limogé le président du BAPE, Pierre Renaud, le mois dernier.

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

Partager

(Québec) Le gouvernement Marois opère un changement de garde au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), qui avait bien souvent un parti pris pour l'industrie, selon le ministre Daniel Breton. Le directeur général du consortium scientifique Ouranos, Pierre Baril, est nommé à la présidence de l'organisme. Il sera secondé à la vice-présidence par Louis-Gilles Francoeur, journaliste spécialisé en environnement du Devoir.

Le Conseil des ministres a entériné ces deux nominations hier lors de sa réunion hebdomadaire. MM. Baril et Francoeur entreront en fonction le 19 novembre.

Le ministre de l'Environnement, Daniel Breton, avait limogé le président du BAPE, Pierre Renaud, le mois dernier, puis le vice-président Pierre Fortin cette semaine. Lorsqu'il était militant environnementaliste, il a attaqué l'intégrité et l'indépendance des dirigeants du BAPE, en particulier dans le dossier du gaz de schiste.

Avant la réunion du Conseil des ministres, Daniel Breton a affirmé au Salon bleu que «le gouvernement va bientôt annoncer des nominations au-dessus de tout soupçon» afin de «moderniser le BAPE et lui redonner sa crédibilité».

L'opposition libérale lui a reproché de s'être livré à un «règlement de comptes» contre MM. Renaud et Fortin. Comme M. Breton a reconnu la compétence des deux hommes, la députée et porte-parole en matière d'environnement Yolande James a affirmé que ces congédiements sont «injustifiés». Elle a accusé le ministre de vouloir «politiser le BAPE» et «imposer ses idées».

«Je ne remets pas en question la compétence des personnes qui ont été nommées», a dit Yolande James à La Presse après l'annonce de la nomination de MM. Baril et Francoeur. «On va les laisser faire leur travail. On verra à l'usage.»

Crédibilité à refaire, selon le ministre

Selon Daniel Breton, «ce sont les libéraux qui avaient politisé le BAPE». «Regardez tout ce qui s'est fait dans les dernières années... Le BAPE avait perdu beaucoup de crédibilité.» Il dit avoir «plein» d'exemples. Comme militant environnementaliste, il a condamné les «rapports indulgents» du BAPE sur la Romaine, Cacouna, l'autoroute 25 et Rabaska.

Avant de devenir directeur général d'Ouranos, Pierre Baril a été sous-ministre adjoint au ministère de l'Environnement (de 2002 à 2007), puis administrateur au ministère des Transports (de 2007 à 2010). Ingénieur et agronome de formation, il a également été vice-président du Centre de recherche industrielle du Québec. Il a travaillé pour la firme d'ingénierie BPR dans les années 90.

Louis-Gilles Francoeur est un vétéran journaliste en environnement. Il travaille au Devoir depuis 1969. Il a été nommé membre du Cercle des Phénix de l'environnement du Québec en 2000.

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer