Le PLQ mise sur les femmes pour gagner en popularité

Les femmes seront mises à contribution pour faire grimper d'un degré la fièvre... (La Presse Canadienne)

Agrandir

La Presse Canadienne

 

Jocelyne Richer
La Presse Canadienne

Les femmes seront mises à contribution pour faire grimper d'un degré la fièvre électorale, ce printemps, selon ce qu'a appris La Presse Canadienne.

Deux rassemblements devant attirer chacun plusieurs centaines de femmes sont à l'ordre du jour du Parti libéral du Québec (PLQ) en avril.

Le premier aura lieu à Québec le mercredi 4 avril, au Château Laurier, puis le second à Montréal, à l'Hôtel Reine Élizabeth, le lundi 16 avril.

La tenue de ces deux événements-bénéfice viendra s'ajouter à une centaine de cocktails-bénéfices plus modestes, inscrits à l'horaire du PLQ, en vue de garnir ses coffres et d'entretenir la flamme libérale en prévision du prochain scrutin.

Sans nul doute, ces rassemblements contribueront aussi à apporter de l'eau au moulin chez tous ceux qui demeurent convaincus de voir le premier ministre Jean Charest déclencher des élections générales dès ce printemps, si jamais les sondages permettent aux libéraux d'espérer, de façon réaliste, obtenir un quatrième mandat de suite.

M. Charest s'est engagé à ne pas déclencher d'élections avant la tenue du Salon Plan Nord, une grande foire de l'emploi qui se tiendra au Palais des congrès de Montréal, les 20 et 21 avril.

La clientèle des deux rassemblements libéraux sera exclusivement féminine, mais la vedette de la soirée sera le premier ministre Jean Charest, qui se posera en champion de l'avancement des femmes en politique.

Au-delà de la collecte de fonds associée à ce type d'événements, les rassemblements serviront donc également à dorer l'image du premier ministre Charest et de son gouvernement en matière de condition féminine.

La portion féminine du conseil des ministres et  les députées libérales ont déjà été conviées à participer à la fête, à laquelle devraient se joindre des militantes, des professionnelles et quantité de femmes d'affaires, espère-t-on. On devrait aussi y voir défiler des candidates aux prochaines élections.

Les libéraux avaient déjà testé cette formule en novembre 2008, en pleine campagne électorale, au Château Bonne entente de Québec. L'événement avait attiré 250 femmes.

À cette occasion, l'épouse du premier ministre, Michèle Dionne, d'ordinaire fort discrète, avait pris la parole publiquement pour rendre hommage à son mari.

Alors que la Chambre continuera de siéger trois semaines sur quatre, le mois d'avril s'annonce chargé pour le premier ministre Charest, qui devra aussi, en parallèle, se rendre quelques jours au Brésil, à Sao Paulo, où le Québec possède un bureau permanent. Il participera alors à la rencontre des chefs de gouvernement des régions partenaires. Mais ce sera aussi l'occasion pour lui de promouvoir le Plan Nord. La ministre des Relations internationales, Monique Gagnon-Tremblay, avait ouvert la voie en octobre dernier lors d'une mission au Brésil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer