De faux donateurs à la CAQ?

Le chef de la CAQ, François Legault.... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Le chef de la CAQ, François Legault.

Photo: Robert Skinner, La Presse

(Québec) Deux Montréalais se plaignent de se trouver dans la liste des donateurs de la Coalition avenir Québec (CAQ) alors qu'ils ne lui ont pas versé un sou.

Lundi, la coalition de François Legault a rendu publique la liste de ses donateurs de février à la mi-novembre, au moment où elle était un organisme à but non lucratif (OBNL). C'était donc avant qu'elle ne devienne officiellement un parti politique. Plus de 1000 personnes lui ont versé au total 315 000$ durant cette période.

Martin Cossette et Winston Chan ont donné 250$ chacun, si l'on se fie au document. Or, ils jurent que c'est faux.

M. Chan a su d'un ami, mardi, qu'il est identifié comme un donateur de la CAQ. Le chiropraticien l'a ensuite constaté lui-même en parcourant la liste que la CAQ a diffusée sur les fils de presse. À côté de son nom, on trouve son code postal à la maison et un montant, 250$.

«Je n'ai pas donné une cenne à la CAQ. Je n'ai aucune idée d'où ils prennent ça», a-t-il affirmé à La Presse.

Il se souvient d'avoir reçu l'année dernière, par courriel, une invitation à un cocktail de financement de la CAQ, à 250$ le billet. «Je n'y suis jamais allé. Je n'ai jamais donné d'argent. Je n'ai même pas répondu au courriel», a-t-il assuré.

Winston Chan a téléphoné au quartier général de la CAQ pour obtenir des explications. On lui a demandé d'envoyer un courriel pour signaler l'erreur. La CAQ a répondu qu'une «correction» sera apportée «dès que possible», a indiqué M. Chan. «Je leur ai demandé comment ils ont pu avoir mon nom et mon code postal, mais ils ne le savent pas.»

«Moi, je ne veux pas servir de prête-nom. Je n'ai rien fait. Je ne veux pas être non plus un faux prête-nom, c'est encore pire. Je ne suis pas content du tout», a-t-il ajouté. Il a déjà contribué à la caisse du PLQ. Il est président du conseil d'administration du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec.

«La CAQ a publicisé la liste de ses donateurs quand il était un OBNL, je comprends la bonne intention. Mais quand tu fais une erreur, tu portes préjudice à la réputation d'autres personnes. La moindre des choses serait de publier un erratum», a dit M. Chan. Il regrette de ne pouvoir porter plainte au Directeur général des élections, qui peut scruter le financement de la CAQ comme parti politique seulement.

Martin Cossette est lui aussi catégorique: «Je n'ai jamais donné de l'argent à la CAQ.» Cet avocat est membre du PLQ. Il s'est même porté candidat aux élections de 2008, dans Crémazie.

La liste de la CAQ mentionne son code postal au travail, chez Bell, et un montant, 250$. Il a tenté en vain d'obtenir des explications de la CAQ hier. Comme M. Chan, Martin Cossette a déjà reçu un courriel de la CAQ l'invitant à un cocktail de financement. Il a répondu qu'il n'était pas intéressé.

L'attaché de presse de la CAQ, Jean-François Del Torchio, promet de faire des vérifications, mais ne reconnaît aucune erreur pour l'instant. «On va faire sortir les chèques de la banque, mais ça va prendre de trois à quatre semaines. Tant que je ne les ai pas, je ne peux pas donner de réponses, a-t-il répondu. S'ils sont dans notre base de données, c'est qu'il doit y avoir une raison. Ce serait quoi notre intérêt d'inventer des noms?»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer