Ottawa consacre 2,5 milliards $ pour rénover ses vieux sous-marins

Le NCSM Chicoutimi au large de la Colombie-Britannique, en mars... (PHOTO PC)

Agrandir

Le NCSM Chicoutimi au large de la Colombie-Britannique, en mars dernier.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lee Berthiaume
La Presse Canadienne
Ottawa

Le gouvernement Trudeau envisage de dépenser des milliards de dollars pour maintenir en état jusque dans les années 2030 quatre sous-marins achetés de seconde main en 1998.

Cette solution, qui fait partie de la nouvelle politique de défense du Canada, était réclamée par l'état-major de la Marine, qui voulait sauver de la casse les sous-marins Chicoutimi, Victoria, Corner Brook et Windsor. Le coût de cette opération n'est pas chiffré dans la politique de défense, annoncée la semaine dernière, et le ministère a refusé de dévoiler un montant, malgré des demandes répétées.

Le porte-parole de la Défense, Daniel Le Bouthillier, a indiqué dans un courriel que le coût de l'opération serait dévoilé à l'occasion du dépôt du Plan d'investissement du ministère.

Des sources à la Défense ont toutefois indiqué à La Presse Canadienne que le maintien des sous-marins pendant 10 ans encore coûtera au bas mot 2,5 milliards $.

S'il n'était pas revampé, le plus ancien de ces sous-marins atteindrait la fin de sa vie utile en 2022, selon des documents obtenus l'an dernier en vertu de la Loi sur l'accès à l'information; le plus récent devrait être envoyé à la casse cinq ans plus tard, en 2027.

Certains ont mis en doute l'opportunité de dépenser davantage d'argent encore sur ces quatre navires, qui accumulent les problèmes depuis que le Canada les a acquis, usagés, du Royaume-Uni en 1998. Le gouvernement libéral de Jean Chrétien se vantait à l'époque d'avoir fait une bonne affaire, au prix de 750 millions $ seulement, mais les sous-marins ont exigé depuis des réparations et des mises à niveau constantes, simplement pour qu'ils puissent prendre la mer pendant une période assez limitée.

Des experts ont plaidé pour l'achat de nouveaux sous-marins alors que d'autres soutenaient que le Canada n'avait pas besoin de ces coûteux navires. Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a soutenu cette semaine que son gouvernement adoptait la position de l'état-major selon laquelle les sous-marins sont essentiels pour assurer la protection et la souveraineté du Canada.

M. Sajjan a par ailleurs ajouté que la mise à niveau des sous-marins existants était une solution plus «prudente» que l'achat de nouveaux navires submersibles.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer