L'opposition met Trudeau en garde contre les nominations partisanes

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew... (Archives La Presse canadienne, Fred Chartrand)

Agrandir

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer

Archives La Presse canadienne, Fred Chartrand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les chefs du Parti conservateur et du Nouveau Parti démocratique ont mis le premier ministre Justin Trudeau en garde contre les nominations partisanes.

Andrew Scheer et Tom Mulcair ont écrit une lettre à M. Trudeau, lui demandant quel processus il comptait employer pour nommer de hauts fonctionnaires du Parlement à l'avenir.

Tous deux veulent que le premier ministre clarifie le processus à la suite de la controverse ayant entouré la nomination d'une nouvelle commissaire aux langues officielles. Madeleine Meilleur a retiré sa candidature, mercredi, affirmant que «(sa) capacité d'assumer cette fonction pleinement et d'agir au nom des Canadiens serait grandement compromise».

Ancienne députée libérale à l'Assemblée législative de l'Ontario, Mme Meilleur avait admis à un comité parlementaire qu'elle avait discuté avec des conseillers de M. Trudeau au sujet de son intérêt pour le poste.

Aucun parti de l'opposition n'a appuyé la nomination de Mme Meilleur.

Dans leur lettre, MM. Scheer et Mulcair reprochent à M. Trudeau d'avoir «gravement entaché» le processus de mise en candidature de postes de hauts fonctionnaires du Parlement.

Accusant le premier ministre d'avoir transformé ces nominations en «havres de favoritisme politique», ils ont réclamé d'être consultés adéquatement à titre de chefs de partis reconnus, «comme l'exige la loi».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer