Rona Ambrose dit au revoir à la vie politique

Rona Ambrose... (Photo archives La Presse canadienne)

Agrandir

Rona Ambrose

Photo archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephanie Levitz
La Presse Canadienne
OTTAWA

La chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, a commencé à faire ses adieux à la vie politique, mardi.

La députée albertaine, qui dirige le parti depuis la défaite électorale de l'automne 2015, quittera son poste aux Communes lorsque les députés seront en pause cet été. Les conservateurs choisiront un nouveau chef lors d'un congrès à Toronto le 27 mai.

Mme Ambrose s'est adressée mardi matin à des députés et observateurs politiques à Ottawa pour un discours sur l'état du Parti conservateur, une prise de parole qu'elle a décrite comme étant son dernier discours public avant le début de sa nouvelle vie «post-partisane».

Elle a notamment indiqué qu'elle souhaitait encourager les femmes à s'engager au sein du Parti conservateur et à être candidates. Elle a d'ailleurs rendu hommage à toutes les femmes au sein du caucus, qui n'ont pas été nommées dans des postes-clés simplement pour atteindre des «quotas» - comme le font les libéraux, selon elle. «Nous le faisons parce que ces femmes peuvent rivaliser», a-t-elle soutenu.

«Nous nous sommes battus très fort et sans relâche pour le droit de vote, pour obtenir notre place dans les universités et le marché du travail, et pour le droit de présider à nos propres choix. Nous n'avons pas besoin de vieux hommes blancs pour nous dire quoi faire.»

L'ex-premier ministre Stephen Harper a salué sur Twitter et Facebook son ancienne collègue. «Malgré une charge de travail très lourde, Rona est toujours demeurée chaleureuse et charmante, et a su conserver le sens de l'humour terre-à-terre des Albertains. Son leadership remarquable place très haut la barre pour ses successeurs à la tête du parti.»

Nouveau visage

Alors que les conservateurs étaient chassés du pouvoir par les libéraux de Justin Trudeau en octobre 2015, Mme Ambrose a été réélue pour un cinquième mandat consécutif dans sa circonscription albertaine, avec une majorité de 70%. Elle a ensuite été choisie par le caucus pour devenir chef intérimaire du Parti conservateur, puisque M. Harper avait quitté ce poste.

Des députés et des observateurs croient que Mme Ambrose a réussi à donner un visage nouveau au Parti conservateur à la suite de la défaite de 2015. Un signe de son succès? Le parti a récolté 5,3 millions $ au premier trimestre de 2017, soit près de deux fois plus que les libéraux, et en excluant ce que les candidats à la chefferie avaient recueilli de leur côté.

«Les Canadiens nous ont demandé de changer de style et nous les avons écoutés», a-t-elle estimé mardi matin. «Nous avons offert aux Canadiens un visage nouveau, et notre équipe brillante représente maintenant une réelle solution de rechange.»

Certains souhaitaient même que Mme Ambrose brigue la direction permanente du parti, mais les statuts et règlements ne permettaient pas à la chef intérimaire de le faire.

Elle a probablement remporté sa dernière manche parlementaire lundi lorsque le gouvernement libéral a accepté d'appuyer son projet de loi qui exigera des avocats nommés à la magistrature une formation spécifique en matière de droit relatif aux agressions sexuelles.

Rona Ambrose demeurera présente au sein du Parti conservateur pour assurer la transition avec la nouvelle direction, avant de se tourner vers le secteur privé, où elle prévoit travailler sur des dossiers de politique publique - et possiblement écrire un livre. Elle sera notamment professeure invitée à l'Institut canadien du Wilson Center, à Washington.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer