Trudeau mène campagne dans la circonscription de Saint-Laurent

Justin Trudeau a rencontré les gens de la... (PHOTO PC)

Agrandir

Justin Trudeau a rencontré les gens de la circonscription de Saint-Laurent en compagnie de la candidate libérale locale, Emmanuella Lambropoulos.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le premier ministre Justin Trudeau a poursuivi sa tournée en vue des prochaines élections partielles en visitant la circonscription de Saint-Laurent, sur l'île de Montréal, dimanche.

Il a visité une petite entreprise avec la candidate libérale locale Emmanuella Lambropoulos.

Celle-ci a causé une vive surprise en remportant l'investiture du parti aux dépens de deux adversaires, dont l'ancienne ministre provinciale Yolande James, au début du mois de mars considérée par l'opinion publique comme la favorite de la direction du Parti libéral du Canada.

Le premier ministre et la candidate ne semblaient pas trop mal à l'aise de mener campagne ensemble.

M. Trudeau était tout sourire alors qu'il rencontrait les électeurs dans des cafés locaux et les encourageait à voter pour Mme Lambropoulos, le 3 avril.

Il a chanté les louanges de sa candidate lors d'un bref discours prononcé dans le bureau de l'organisation libérale.

«Elle représente l'image de Saint-Laurent, elle représente l'image du Parti libéral, a-t-il déclaré. Elle est jeune, dynamique, bien concentrée sur l'avenir. Je dois le reconnaître, j'ai un faible pour elle car elle est enseignante comme moi.»

Plus tôt, M. Trudeau avait exercé les fonctions de grand prévôt lors du défilé de la fête d'indépendance de la Grèce, dans sa circonscription de Papineau, toujours sur l'île de Montréal.

L'investiture libérale dans Saint-Laurent a été ternie par la controverse impliquant le maire de l'arrondissement Saint-Laurent, Alan DeSousa, dont la candidature a été rejetée sans explication.

L'ancien ministre Stéphane Dion était député de cette circonscription depuis 1996. Les libéraux n'y ont jamais subi la défaite depuis la création du comté en 1987.

Mme Lambropoulos aura comme adversaire Mathieu Auclair (NPD), Jimmy Yu (Parti conservateur), Daniel Green (Parti vert), William Fayad (Bloc québécois) et Chinook Blais-Leduc (Parti rhinocéros).

Cinq élections partielles fédérales se dérouleront le 3 avril: deux en Ontario (Ottawa-Vanier et Markham-Thornhill), deux en Alberta (Calgary-Heritage et Calgary-Midnapore) et une au Québec (Saint-Laurent).




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer