Bloc: un caucus formé de partisans de la première heure de Martine Ouellet

Martine Ouellet a annoncé dimanche qu'elle ajoutait à... (PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE)

Agrandir

Martine Ouellet a annoncé dimanche qu'elle ajoutait à l'équipe bloquiste un «chef parlementaire».

PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La nouvelle chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, a dévoilé son équipe parlementaire, dimanche, accordant des responsabilités clés à des partisans de la première heure de sa candidature à la direction.

Mme Ouellet, couronnée sans opposition comme chef du Bloc lors d'un rassemblement la veille à Montréal, a annoncé dimanche le nom de ceux qui occuperont les différentes fonctions d'officiers au sein du caucus du parti. Elle a dit par communiqué avoir fait ces nominations après avoir rencontré tous les députés.

Ainsi, le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie, remplacera Luc Thériault comme leader parlementaire.

M. Thériault avait notamment critiqué la décision en conseil général de fixer une éventuelle élection pour la direction du Bloc à 2017 et non à 2018, soutenant que le parti se dirigeait vers «une pseudo-course» au couronnement «anticipé». Il s'opposait également à ce que Mme Ouellet conserve ses fonctions de députée à l'Assemblée nationale du Québec tout en étant chef du Bloc à Ottawa.

Mme Ouellet a aussi annoncé dimanche qu'elle ajoutait à l'équipe bloquiste un «chef parlementaire», disant justement que cette personne viserait «à maintenir une représentation forte et constante au parlement d'Ottawa» alors qu'elle-même devra cumuler des fonctions à Québec et à Ottawa.

Le député de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou-Duval, se voit accorder cette fonction.

Pour la fonction de whip, le choix de la chef s'est arrêté sur la députée de la circonscription de Manicouagan, Marilène Gill. Le whip coordonne les travaux des députés tant au niveau parlementaire qu'à l'extérieur de la Chambre.

M. Barsalou-Duval avait appuyé la candidature de Mme Ouellet à la direction, dès décembre dernier, avant que celle-ci ne lève le voile sur ses intentions. Mme Gill, qui l'avait également soutenue dans sa tentative de devenir chef du Parti québécois, était à ses côtés lorsque Mme Ouellet a confirmé au début février qu'elle briguerait la direction du Bloc.

M. Ste-Marie avait aussi appuyé au début février la candidature de Mme Ouellet à la direction du Bloc.

Martine Ouellet proposera par ailleurs à l'équipe parlementaire que le vétéran Louis Plamondon maintienne ses fonctions de président du caucus.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer