Remaniement ministériel: Stéphane Dion quitte la vie politique

Stéphane Dion a perdu son poste de ministre... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Stéphane Dion a perdu son poste de ministre des Affaires étrangères dans le cadre du remaniement ministériel.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Écarté du cabinet des ministres du gouvernement Trudeau, Stéphane Dion quitte la vie politique. Pour l'instant, M. Dion n'a pas accepté un poste d'ambassadeur que lui aurait offert le gouvernement Trudeau à la suite de son exclusion du conseil des ministres.

Dans une déclaration écrite, Stéphane Dion indique son intention de quitter la vie politique, lui qui est député libéral fédéral de Saint-Laurent depuis 1996. «Lors des vingt-et-une dernières années, je me suis consacré à ma circonscription, à mes concitoyens, au Québec, au Canada tout entier, au rôle que nous devons jouer dans le monde et au Parti libéral du Canada. Maintenant, je vais déployer mes efforts en dehors de la politique active. J'ai aimé la politique, surtout à chaque fois que j'ai pu faire une différence au bénéfice de mes concitoyens. J'en sors plein d'énergie... renouvelable! Mais la politique n'est pas la seule façon de servir son pays. Heureusement!», a indiqué M. Dion, qui a été chef du Parti libéral du Canada de 2006 à 2008. 

Deux vétérans libéraux ont été écartés du conseil des ministres aujourd'hui: John McCallum (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté) et Stéphane Dion (Affaires étrangères). Le gouvernement Trudeau a annoncé cet après-midi la nomination de M. McCallum comme ambassadeur du Canada en Chine. Selon CBC, le gouvernement Trudeau a offert à Stéphane Dion, un ancien chef du Parti libéral du Canada, de devenir ambassadeur du Canada en Allemagne. Au contraire de M. McCallum, aucune annonce n'a été faite à ce sujet cet après-midi. Selon nos informations, M. Dion évalue une offre et entend annoncer ses plans d'avenir au cours des prochaines semaines. 

«Ces 21 dernières années, l'honorable Stéphane Dion a servi son pays en occupant divers rôles avec intégrité et un amour indéfectible pour le Canada. Comme tous les Canadiens, je lui suis infiniment reconnaissant de son service. Je sais que je pourrai continuer de compter sur sa sagesse et son dévouement sans relâche, et je me réjouis à la perspective des prochaines contributions de M. Dion à notre pays», a indiqué le premier ministre Justin Trudeau par voie de communiqué.

La nouvelle ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.... (Photo Sean Kilpatrick, PC) - image 2.0

Agrandir

La nouvelle ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Photo Sean Kilpatrick, PC

Chrystia Freeland, qui était ministre du Commerce international depuis novembre 2015, succède à Stéphane Dion aux Affaires étrangères. Elle devient seulement la troisième femme de l'histoire du pays à occuper ce poste prestigieux, la première depuis les années 90. 

«Pendant une année, le premier ministre Justin Trudeau m'a fait l'honneur d'être son ministre des Affaires étrangères. Comme c'est son privilège, il vient de confier cette grande responsabilité à une autre personne. Je souhaite à Chrystia la meilleure des chances», a indiqué Stéphane Dion dans sa déclaration écrite. Outre cette déclaration écrite, M. Dion ne s'adressera pas aux médias aujourd'hui.

Live Blog Remaniement ministériel à Ottawa: notre couverture en direct





À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer