Justin Trudeau impatient de travailler avec Donald Trump

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.... (Sean Kilpatrick, PC)

Agrandir

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Sean Kilpatrick, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

(OTTAWA) Le premier ministre Justin Trudeau compte inviter Donald Trump à faire sa toute première visite officielle à l'étranger au Canada une fois qu'il aura officiellement été assermenté comme 45e président des États-Unis le 20 janvier 2017.

M. Trudeau, qui a dit être impatient de travailler avec le président désigné des États-Unis mercredi à la suite de la surprenante victoire électorale du magnat de l'immobilier contre la démocrate Hillary Clinton, devrait s'entretenir avec M. Trump au cours des prochaines heures, a indiqué l'ambassadeur du Canada à Washington, David MacNaughton.

«Le premier ministre a hâte de s'entretenir avec le président désigné Donald Trump. Il va le faire très prochainement. Je ne veux pas vendre la mèche à ce sujet. Mais c'est la tradition pour nouveau président de visiter en premier le Canada. Et je m'attends à ce que ce soit quelque chose que le premier ministre et le président désigné  discutent quand ils auront leur conversation. Mais je n'ai pas lancé d'invitation moi-même. Cela doit être fait pas le premier ministre », a indiqué M. MacNaughton au cours d'une conférence téléphonique depuis Washington.

Dans le passé, les nouveaux présidents américains ont pris l'habitude d'effectuer leur première visite officielle à l'étranger en se rendant d'abord au Canada afin de souligner les étroites relations entre les deux pays. Toutefois, l'ancien président George W. Bush avait fait entorse à cette tradition en 2001 en se rendant d'abord au Mexique. Ce geste avait vexé les autorités canadiennes.

Le président Barack Obama avait remis cette tradition sur les rails en février 2009 en mettant le cap sur Ottawa durant son premier voyage à l'étranger.

Par ailleurs, M. MacNaughton a indiqué avoir tissé des liens avec certains membres de l'entourage de Donald Trump il y a quelques semaines afin de s'assurer la voix du Canada soit entendue une fois que la nouvelle administration exercera le pouvoir à partir de janvier.

Rencontre avec Peña Nieto

Le président mexicain Enrique Peña Nieto et Donald Trump ont également convenu de se rencontrer, a annoncé mercredi à Mexico le chef d'État mexicain, félicitant le  président américain nouvellement élu.

«Nous avons convenu avec le président élu de nous réunir de préférence durant la période de transition (avant la prestation de serment en janvier, ndlr) pour définir avec clarté la direction que prendra la relation entre les deux pays», a déclaré M. Peña Nieto lors d'une conférence de presse, qualifiant de «cordiale, amicale et respectueuse» la conversation téléphonique avec celui qui, durant la campagne, avait copieusement insulté les Mexicains.

- Avec Agence France-Presse

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer