Libre-échange avec l'UE: Trudeau a parlé avec le président du Parlement européen

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau et... (Adrian Wyld, PC)

Agrandir

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau et le président du Parlement européen, Martin Schulz, lors d'une rencontre en mai 2016 à Ottawa.

Adrian Wyld, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau a discuté avec le président du Parlement européen, Martin Schulz, dans une tentative de sauver l'accord de libre-échange avec l'Union européenne (UE), indiquent des sources proches du dossier.

Un responsable du gouvernement canadien a déclaré, sous le couvert de l'anonymat, que MM. Trudeau et Schulz avaient eu une conversation au cours des derniers jours et que le sommet prévu jeudi entre le Canada et l'UE n'était pas annulé.

Selon l'agence Reuters, M. Schulz a déclaré à une station de radio allemande qu'il ne s'attendait pas à ce que l'Accord économique et commercial global (AÉCG) soit signé comme prévu cette semaine.

Le premier ministre canadien et des dirigeants européens doivent se rencontrer jeudi pour une cérémonie de signature. M. Trudeau ne s'est toutefois pas encore engagé à assister au sommet à Bruxelles, prévu depuis des mois.

L'UE doit encore persuader la Wallonie, la région francophone de Belgique, de donner son approbation à l'AÉCG. L'opposition des Wallons empêche pour l'instant la Belgique de se joindre aux 27 autres pays de l'UE pour signer l'accord.

Le gouvernement Trudeau semble vouloir minimiser les informations voulant que la signature de l'entente soit repoussée.

Un porte-parole de la ministre du Commerce international Chrystia Freeland a affirmé que le Canada était prêt à signer l'accord comme prévu jeudi.

« Comme la ministre l'a dit, s'il y a un accord à signer, le Canada est prêt, a indiqué Alex Lawrence. La balle est dans le camp de l'Europe en ce moment. »

Lundi, Mme Freeland avait refusé de répondre aux questions des journalistes qui lui demandaient si le Canada était prêt à signer l'accord après la date prévue.

Mme Freeland et M. Schulz se sont rencontrés samedi à Bruxelles, avant que la ministre ne quitte l'Europe en déclarant que le Canada avait fait tout ce qu'il fallait en vue de la conclusion de l'accord et qu'il revenait maintenant à l'UE de faire son travail.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer