GES: Trudeau doit bloquer Énergie Est, dit le Bloc

La Presse a rapporté hier que le gouvernement... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La Presse a rapporté hier que le gouvernement Trudeau veut s'assurer d'atteindre les cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'ancien gouvernement avant de plancher sur de nouveaux objectifs.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le gouvernement Trudeau doit bloquer le controversé projet de l'oléoduc Énergie Est proposé par TransCanada s'il veut véritablement atteindre les cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) qui ont été fixées par l'ancien gouvernement conservateur de Stephen Harper, estime le Bloc québécois.

Autoriser un tel projet entraînerait une nouvelle expansion de l'exploitation des sables bitumineux et rendrait sans effet toutes les mesures pour réduire les émissions de GES, selon la critique bloquiste en matière d'environnement, Monique Pauzé.

Mme Pauzé cachait mal sa surprise hier d'apprendre que le gouvernement Trudeau ne comptait pas adopter, du moins dans l'immédiat, des cibles de réduction de GES plus ambitieuses que celles fixées par les conservateurs de Stephen Harper en mai 2015, quelques mois avant les élections fédérales.

ATTEINDRE LES CIBLES D'ABORD

La Presse a rapporté hier que le gouvernement Trudeau veut s'assurer d'atteindre les cibles de l'ancien gouvernement - une réduction des émissions de GES de 30 % en deçà du niveau de 2005 d'ici à 2030 - en se donnant un plan réaliste et crédible avant de plancher sur de nouveaux objectifs. 

« Nous étions à Paris et nous avons pu voir et entendre les représentants du gouvernement Trudeau et le premier ministre lui-même dire que le Canada serait un acteur fort de la COP21, qu'il fallait faire preuve de leadership. Ils déchiraient leurs chemises sur les cibles des conservateurs et maintenant, ils adoptent les mêmes cibles », a dit Mme Pauzé, qui a assisté à la conférence de Paris.

« On s'attendait à autre chose, vraiment. Nous pensons qu'il est possible d'en faire plus », a-t-elle ajouté.

« Chose certaine, Énergie Est ne doit pas voir le jour si on veut être cohérent dans la lutte aux changements climatiques. Les sables bitumineux, cela ne sera jamais vert ! » - Monique Pauzé, critique bloquiste en matière d'environnement

Mais selon le député conservateur Joël Godin, qui est le porte-parole adjoint de son parti en matière d'environnement, la décision des libéraux de Justin Trudeau de s'en tenir aux cibles fixées par les conservateurs démontre que le gouvernement Harper avait pris une « décision responsable ». Il a aussi accusé les libéraux d'avoir berné les électeurs en faisant miroiter des cibles plus ambitieuses.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer