Élections: Brad Wall tente d'obtenir un troisième mandat en Saskatchewan

Brad Wall... (Photo Michael Bell, La Presse Canadienne)

Agrandir

Brad Wall

Photo Michael Bell, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jennifer Graham
La Presse Canadienne
SWIFT CURRENT

Les électeurs de la Saskatchewan se rendent aux bureaux de vote, lundi, après une campagne de 27 jours lors de laquelle des plateformes de parti plutôt minces ont été présentées et peu de dépenses ont été promises.

La campagne est considérée par plusieurs comme étant une course à deux entre le premier ministre sortant, Brad Wall du Parti de la Saskatchewan, et le chef de l'opposition néo-démocrate, Cam Broten.

M. Wall, qui cherche à obtenir un troisième mandat, a passé la majeure partie de la campagne à parler du bilan de son parti depuis qu'il est entré en poste en 2007.

Il s'agit d'une première élection pour M. Broten, qui a martelé tout au long de la campagne que la Saskatchewan était maintenant en déficit.

Le parti de M. Wall a obtenu plus de 60 % du vote populaire et 49 des 58 sièges de la législature en 2011, n'en laissant que neuf au NPD.

Malgré une campagne terne, les deux partis ont affirmé que rien n'était encore joué dans certaines circonscriptions.

Le NPD a tenté de gagner des appuis, dimanche, avec l'apparition de l'ancien premier ministre Lorne Calvert lors d'un barbecue à Régina.

Le professeur de sciences politiques de l'Université de la Saskatchewan, Charles Smith, a déclaré que pour que le NPD puisse déclarer que l'élection a été un succès, il doit y avoir une forme de croissance.

«Une augmentation de cinq sièges à 14 pourrait leur donner un certain momentum», a dit M. Smith.

«Cela donnerait un peu de vent dans les voiles de M. Broten, qui est encore un chef débutant. Il s'agit de son vrai premier test. D'une certaine façon, il a eu une tâche herculéenne d'essayer de prendre la place de M. Wall.»

M. Smith dit que la popularité de M. Wall est un facteur important dans cette campagne.

«Les gens ne voient pas de raison de changer le capitaine du bateau», dit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer